Exclu Coupe du monde 2026 : le Tchad révèle ses ambitions, « Nous pouvons surprendre beaucoup » Naïr Abakar

Coupe du monde 2026 : le Tchad révèle ses ambitions, « Nous pouvons surprendre beaucoup » Naïr Abakar


Le Tchad nourrit de grandes ambitions à l’approche des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 dans leur Groupe, aux côtés de grandes équipes du continent comme le Ghana et le Mali. Dans une interview exclusive accordée à notre rédaction, le vice-président de la Fédération tchadienne de football, Naïr Abakar, nous en dit davantage, évoquant les objectifs assignés au tout nouveau sélectionneur des SAO, Kevin Nicaise Tatila.

Bonjour monsieur le vice-président, c’est un honneur que vous nous faites en acceptant d’accorder cette interview à Africa Top Sports.

 ATS : vous êtes un invité de choix parmi tant d’autres à la Semaine africaine à l’université prestigieuse de Colombia pour évoquer le football africain en général et celui du Tchad en particulier. Quelles seront les grandes lignes de votre intervention à cet immense rendez-vous ?

Naïr Abakar : c’est un honneur pour moi d’être invité. Mon intervention portera sur le potentiel incroyable du football africain, avec un accent particulier sur le Tchad. Je parlerai de nos jeunes talents, et de notre vision pour faire du Tchad une force montante dans le football africain.

ATS : en avril 2022 face à la Gambie, les SAO n’ont pas réussi à se qualifier pour les éliminatoires de la CAN 2023. Il s’agit probablement d’un signe que le football tchadien souffre. Depuis cette élimination à ce jour, comment avez-vous travaillé pour relever le niveau du football tchadien et vous donner une chance dans les prochaines échéances ?

Naïr Abakar : l’élimination face à la Gambie a été un moment difficile, nous tenions notre qualification à deux minutes de la fin du match, mais, a été surtout une opportunité d’apprentissage. Depuis, nous avons mis un mécanisme en place pour améliorer notre équipe nationale, en renforçant la qualité de notre championnat national, mais également en scrutant dans le monde entier, les talents tchadiens évoluant dans les championnats internationaux. Avec l’établissement des partenariats stratégiques comme avec le Maroc, notre équipe nationale ne pourra que s’améliorer.

ATS : quels sont vos rapports avec le Ministère des Sports ?

Naïr Abakar : nous entretenons une relation constructive avec le Ministère. Notre objectif commun est de voir le football tchadien prospérer, et nous travaillons main dans la main pour y parvenir.

ATS : le championnat a pris fin, il y a quelques semaines, avez-vous déjà une idée sur la reprise ?

Naïr Abakar : nous sommes en train de finaliser le calendrier pour la prochaine saison. Nous voulons nous assurer que tout est en place pour offrir un championnat passionnant et compétitif. La fin du mois d’octobre constitue officiellement le lancement de la saison sportive 2023-2024.

ATS : au vu des dispositions de la CAF qui exigent des licences aux clubs pour les compétitions continentales interclubs, comment prévoyez-vous l’application de cette décision au niveau des équipes du Tchad ?

Naïr Abakar : nous sommes pleinement engagés à respecter les normes de la CAF. Nous travaillons étroitement avec nos clubs pour les aider à obtenir ces licences, car cela élèvera la qualité de notre football et initiera les clubs à aller vers le professionnalisme. Le chemin est long, mais nous devons le commencer dès maintenant.

ATS : au-delà des talents locaux et de l’équipe actuelle, vous ambitionnez de draguer des binationaux pour renforcer son effectif ?

Naïr Abakar : absolument ! Nous sommes toujours à la recherche de talents qui peuvent renforcer notre équipe. Si un binational a le désir et la capacité de jouer pour le Tchad, nous l’accueillerons à bras ouverts, tant qu’il portera le maillot avec amour et patriotisme.

ATS : il y a quelques semaines, vous avez nommé Kevin Nicaise Tatila à la tête des SAO. Pourquoi l’expérience d’un entraîneur local ?

Naïr Abakar : nous croyons en la compétence des entraîneurs tchadiens. Kevin a une connaissance approfondie du haut niveau et nous croyons qu’il est le bon choix pour mener notre équipe vers de nouveaux sommets. De plus, il a été joueur de l’équipe nationale et capitaine, son expérience de joueur est précieuse.

ATS : quels sont les objectifs assignés à Kevin Nicaise Tatila ?

Naïr Abakar : nous attendons de lui qu’il construise une équipe solide, compétitive et qu’il instaure une culture de gagnant. Nous voulons voir des progrès constants et une amélioration du niveau de jeu.

ATS : tiré au sort dans un Groupe relevé aux côtés des Comores, du Centrafrique, du Ghana (mondialiste), du Mali et Madagascar. Quelles sont les chances du Tchad ?

Naïr Abakar : chaque match est une opportunité. Bien que nous soyons dans un groupe difficile, nous croyons en nos capacités. Avec du travail acharné, de la détermination et de la passion, nous pouvons surprendre beaucoup.

Nous vous remercions pour votre disponibilité.


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *