CAN 2023 – Christopher Wooh (Cameroun) : « On a rendu ça difficile, car nous aimons les émotions »



Après avoir marqué le but de la victoire qui a qualifié le Cameroun en huitièmes de finales de la CAN 2023, Christopher Wooh – homme du match – a révélé ses premières impressions en conférence de presse.

Propos recueillis par notre envoyée spéciale, Dounia Mesli.

 

Comment vous sentez-vous ?

Honnêtement, c’est une sensation incroyable. Je pense qu’on a tous vécu les émotions dans ce match et c’est bon pour notre cœur pour la suite.

 

Selon vous, qu’est-ce qui a fait la différence sur le terrain aujourd’hui ? Et surtout, que vous a-t-on dit dans le vestiaire après le premier mi-temps ?

 

Je pense que ce qui a fait la différence dans ce match, c’est la mentalité. Nous savions que nous allions montrer de quoi nous sommes capables aujourd’hui. À la mi-temps, le score était de 2-0. On s’est dit qu’il fallait être patient et que le mais viendrait. Le but est venu. Nous avons souffert, donc nous avons encaissé deux buts, mais nous sommes revenus et c’est le principal.

 

Africa Top Sports – Christopher, aujourd’hui c’était les montagnes russes. Vous avez encaissé deux buts, comme vous l’avez dit, la Gambie a pris les devants, mais vous n’avez pas lâché. Comment expliquez-vous cela ? Quelle a été votre tactique ce soir ? Parce que c’était un match exceptionnel pour vous.

On sait qu’il ne faut jamais abandonner un match. On sait que jusqu’à la dernière minute, un match n’est pas terminé. Cela a été prouvé aujourd’hui. Je pense que nous pouvions rendre le match plus facile, mais nous sommes amoureux [des matches compliqués] et nous aimons jouer avec les émotions.

 

Maintenant que le Cameroun est en huitièmes de finales, quelle est la perspective individuelle pour vous et pour la suite de la compétition ?

Personnellement, je ne pense pas à moi. Je pense à l’équipe. L’objectif est de gagner. Nous allons lancer une nouvelle compétition. Ce n’est plus la même équipe. Je pense que maintenant, ce sera un match à élimination directe. Il va falloir être performant et tout faire pour décrocher la sixième étoile.

 

Crédit photo : Dounia MESLI, ATS.


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *