Europe OM, le livre explosif ! « Il ne faut pas sous estimer José Anigo ! »

 

C’est le livre que tout l’Om attend, «Histoire secrète de l’OM». Son auteur vient de répondre aux questions des internautes de 20 minutes.fr.

On notera ce passage entre autre très attendu sur un personnage clé du club ces dernières années, José Anigo.

– » José Anigo n’est pas un épouvantail. Mon livre vise au contraire à restituer la réalité de ce personnage clé de l’histoire de l’OM, par-delà les stéréotypes. Anigo a tour à tour été entraîneur des jeunes, au centre de formation, entraîneur de l’équipe 1, en 2000, puis à nouveau en 2004, avant de devenir directeur sportif en juin 2004. Il s’est maintenu au pouvoir en mettant en avant son «marseillitude». Les actionnaires considérant à tort que l’OM doit être partiellement dirigée par des Marseillais pur jus.

 Le deuxième facteur qui explique la longévité de José Anigo, qui a survécu aux départs de Pape Diouf et Jean-Claude Dassier et à la mort de Robert Louis-Dreyfus, l’actionnaire qui a acheté le club en 1996, est sa remarquable capacité à s’adapter à toutes les situations, à tous les régimes présidentiels, Diouf, Dassier, Labrune. Robert Louis-Dreyfus a voulu le virer à deux reprises à cause de ses liens avec certaines personnalités sulfureuses. Pape Diouf a sauvé sa tête, «marseillitude» oblige.

 Anigo est par ailleurs un dirigeant habile, intelligent et rusé qui a su changer de cheval au moment opportun, n’hésitant pas à trahir ceux qui l’ont soutenu ou à s’allier avec ses ennemis d’hier. Il est ainsi resté au club en 2009, contredisant sa promesse de quitter le club en même temps que Pape Diouf. Aujourd’hui, il passe ses vacances avec l’ancien président Christophe Bouchet avec qui il entretenait des rapports exécrables. C’est une sorte de Machiavel du foot business qu’il faut prendre très au sérieux, et ne pas sous-estimer. »

On se souvient du passage rapporté il y a quelques jours.  » Pape Diouf est sur le point de se faire débarquer par « RLD », José Anigo aurait dit : «Il faut le faire cracher le cancéreux.»

José Anigo, via son avocat,  Maître Molina, avait fait savoir qu’il allait attaquer l’auteur du livre pour «propos diffamatoires».

Reste que beaucoup se demandent si José Anigo va pouvoir résister à cette nouvelle tempête médiatique, lui, qui avait part de son intention de rejoindre un club d’Afrique pour avoir la paix…

Les relations entre Anigo et Pape Diouf ont pourtant été très conflictuelles…

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS