Afrique Côte d’Ivoire : Fédérations-Ministère des Sports, le clash !

Plus rien ne va entre les fédérations sportives ivoiriennes et leur ministère de tutelle. Pire c’est la guerre. Lundi dernier, Mamadou Soumahoro, membre de la Conférence des présidents des fédérations, a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a reproché des griefs à Alain Lobognon, ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs en ce qui concerne notamment, le financement des compétitions internationales, la parafiscalité et les relations entre le Ministère et les fédérations.

Le lendemain, dans un communiqué sur son site internet, le Ministère de la Jeunesse et des Sports botte en touche toutes les accusations de Mamadou Soumahoro. « Il convient de signifier au sieur Soumahoro que le bilan partiel du financement des compétitions internationales par le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs s’élève pour la période de janvier à avril 2013, à 6.005.777.441 FCFA dont 5.507.398.441 au compte de la régie des compétitions internationales et 498.381.000 au compte de l’Office National des Sports« , peut-on lire. S’agissant de l’intervention du ministère ivoirien dans les affaires des fédérations, M. Lobognon précise qu' »il est de la compétence du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs d’intervenir directement dans la vie des associations et fédérations sportives chaque fois que le besoin s’en fait sentir. Or à ce jour, il est faux d’affirmer que le Ministre s’interfère dans la gestion de certaines fédérations que le sieur Soumahoro s’abstient de citer nommément« . Mais le Ministère des Sports n’entend pas rester les bras croisés face aux accusations sans fondements de la Conférence des présidents des fédérations.

« Il faut relever que la déclaration de M. Soumahoro contre le Ministre demeure sans fondements et relève de la diffamation. Aussi, une invite lui est faite de bien s’imprégner des textes à l’avenir avant de proférer de telles accusations sans fondement. Auquel cas, les services du ministère se réservent le droit de saisir les juridictions compétentes« , poursuit le communiqué. Toutefois, cette mise au point n’a en aucun cas ébranler la détermination de M. Soumahoro à aller au bout de ses idées. Il menace le ministère d’une cessation totale des activités sportives en Côte d’Ivoire le 15 mai prochain.

La guerre est donc déclarée…

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com