Afrique Australe Reflexion: Autonomisation de la Jeunesse par le biais du sport

Par Obinna Ekezie , Ancien joueur de la NBA et Fondateur de Wakanow.com

Je me souviens encore de la première fois que quelqu’un a placé une balle de basket dans mes mains, c’était après avoir vu  le nigérian Hakeem » The Dream  » Olajuwon jouer à la télévision.  Il évoluait en NBA au sein des Houston Rockets. A l’époque j’avais 15 ans, et à partir de cet instant précis je savais que c’était ce que je voulais faire. Le sentiment que j’éprouvais, même quand j’y pense maintenant, demeure indescriptible.

IMG_8150Inspiré par ce moment, j’ai travaillé d’arrache-pied sur le terrain et finalement je suis parvenu à  jouer au collège pour l’Université du Maryland avant d’intégrer finalement la NBA. Pendant plusieurs années, j’ai eu le privilège de jouer aux côtés et contre certains des plus grands joueurs de basket-ball dans le monde.

Jouer au basket m’a aidé à me construire une brillante carrière et m’a permis d’acquérir des compétences qui m’ont aidé à réussir en dehors du terrain telles que la persévérance, le travail d’équipe et la communication. Après ma retraite du basket-ball, j’ai investi dans différents business. Actuellement, je suis le PDG de la première société de voyage en ligne au Nigeria, Wakanow.com, qui est également la société en ligne  qui enregistre la plus forte croissance en Afrique. Malgré le fait d’être dans un marché extrêmement difficile, nous sommes en train de changer rapidement la façon dont les voyages sont planifiés au Nigeria, y compris la réservation.

Qu’est ce que l’Afrique nous offre ?

 Je suis reconnaissant pour les possibilités que le basket-ball m’a offertes. Mais je me rends compte aussi que beaucoup de jeunes gens dans le monde n’ont pas les mêmes possibilités de découvrir les bienfaits du sport. Il s’agit des occasions ratées.

Aujourd’hui, les jeunes représentent un quart de la population mondiale. Beaucoup de ces jeunes vivent en Afrique; le continent qui a la population la plus jeune de tous les continents. Les chercheurs estiment que dans moins de trois ans, 41 pour cent de la jeunesse mondiale viendra d’Afrique.

Les jeunes d’Afrique sont la clé de l’avenir du continent. Les jeunes du Nigeria ont la capacité de façonner le développement social et économique, contester les normes et les valeurs sociales et mener l’Afrique vers un avenir meilleur. Mais la jeunesse ne peut réussir que s’elle est habilitée à le faire. L’une des meilleures voies pour atteindre cet objectif peut se trouver sur le terrain de basket.

Le sport est l’un des moyens les plus efficaces de l’autonomisation des jeunes. L’activité physique est essentielle pour le développement des jeunes. Elle contribue à l’amélioration de la santé physique, sociale et émotionnelle. En plus du fait que le sport développe la force, l’engagement dans l’exercice physique contribue également à l’amélioration de l’humeur et la concentration, il contribue à la réduction de stress et améliore positivement la confiance.

Cultiver les valeurs du sport

En dépit du fait que le sport offre aux jeunes un moyen de rester en bonne santé, le sport est aussi l’occasion pour les jeunes d’acquérir les compétences qui leur serviront toute leur vie. Le fait de travailler avec les coéquipiers apprend aux jeunes à communiquer les uns et les autres et à travailler ensemble, tout en maîtrisant une technique spécifique qui inculque la discipline et la persévérance. Ces leçons ne sont pas limitées à l’athlétisme seulement. Les études démontrent que le sport peut améliorer les performances d’apprentissage des jeunes et encourager le désir de réussir sur le plan scolaire.Basket

Toutes ces statistiques culminent vers une conclusion: les compétences que les jeunes apprennent par la maîtrise d’une discipline sportive demeurent encrées en eux longtemps après la fin du match. Dans cet esprit, les gouvernements, la société civile, et les entreprises doivent travailler ensemble pour s’assurer que les enfants et les jeunes adultes ont accès au sport et à d’autres opportunités qu’offre le sport.

La semaine dernière, j’ai été très heureux d’avoir fait partie d’un mouvement dont l’objectif est d’élargir l’accès au sport. Le programme « Power Forward » qui démarrera à Abuja au Nigeria mettra l’accent sur ​​l’utilisation du basket-ball pour enseigner les compétences de vie aux jeunes. Lancé par la NBA, ExxonMobil et Africare  ce programme novateur  mettra à profit le pouvoir du basket-ball pour enseigner aux jeunes les compétences dont ils ont besoin pour se développer et devenir des leaders dans leurs communautés.

Un programme scolaire très révolutionnaire, qui est en train d’être  mis en œuvre par Africare et le partenaire local du nom de l’Initiative pour l’Autonomisation des Jeunes (Youth Empowerment Initiative – YEDI), aura lieu dans 10 écoles à Abuja pendant l’année scolaire. Le programme concerne d’abord 300 élèves qui sont dans leurs trois dernières années de l’école secondaire. En plus des enseignements dispensés grâce au sport, tels que le travail d’équipe et la responsabilité –  le programme utilisera également  l’intérêt des élèves manifesté pour le basket-ball pour les éduquer sur la santé, améliorer les compétences sur les notions élémentaires de lecture et les compétences professionnelles. Les élèves apprendront à se perfectionner sur le terrain de basket et  auront également des enseignements axé autour de la santé et du développement de soi.

Le sport au profit de l’humanitaire

IMG_5111Le programme s’appuie sur un engagement de longue date au Nigeria initié par les trois organisations. Au cours des derniers mois, les trois organisations et YEDI  ont travaillé avec les écoles et les agents chargés de l’éducation afin d’élaborer un programme qui correspond à leurs besoins et qui veille à ce que chaque école ait les fournitures et le soutien nécessaires pour faire de ce programme un succès.

En plus de l’assistance aux élèves que le programme atteint directement, j’espère que Power Forward servira d’exemple pour d’autres pays africains. Ces enseignements et les programmes peuvent servir de modèle pour les projets futurs. Par exemple, les gouvernements et les organisations pourraient élaborer leurs propres programmes de sport pour encourager l’autonomisation des jeunes et le développement des compétences nécessaires pour se débrouiller dans la vie.

Alors que l’Afrique continue d’investir dans l’éducation de ses enfants, nous ne devons pas oublier que l’éducation complète signifie des opportunités en dehors de la classe, y compris le sport. Investir dans les programmes de sport, les équipements et  les infrastructures peut compléter les efforts qui existent déjà pour améliorer la vie des enfants, tout en les préparant mieux pour leur avenir.

Jouer au basket m’a aidé à m’épanouir en tant que joueur, mais aussi comme une personne en bonne santé, quelqu’un qui innove et qui est membre de la communauté. Il est important d’offrir ces mêmes possibilités aux autres.

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com