Afrique Mondial 2018-Guinée : Luis Fernandez parle de « braquage »

Luis fernandez nvo

En déplacement à Windhoek, le Syli national de Guinée a créé la surprise en dominant  jeudi les « Warriors » de la Namibie (1-0), en match aller du second tour préliminaire de la coupe du monde, dont la phase finale se disputera en Russie en 2018.

« On est tombé face à une bonne équipe (…) c’est une équipe qui joue remarquablement bien, il fait leur rendre hommage (…) l’adversaire qui te prive de ballon, qui te harcèle, qui t’empêche de jouer, et qui te met le feu (…) ils n’avaient pas de chance dans leur compteur,» reconnait-il  Luis Fernandez, le sélectionneur de la Guinée, dans l’émission Luis Attaque qu’il anime sur les antennes de RMC.

Premiers sur tous les ballons ou presque, ce sont les Namibiens, qui se sont montrés conquérants. Ils se verront refuser coup sur coup un but pour hors-jeu et un penalty non sifflé. Touchés dans leur orgueil, les coéquipiers du capitaine Fodé Camara profitent d’une action chanceuse pour trouver l’ouverture du score par l’intermédiaire Naby Keita (27’). Dans la capitale namibienne, les Guinéens ont pourtant joué à dix contre onze, suite à l’expulsion de leur défenseur Fousseni Bamba. Ce succès en Namibie était toutefois une nécessité pour la Guinée.

« C’est un braquage, c’est contre le cours de  jeu. C’est mérité, je ne peux pas dire autrement. Les quatre défenseurs et le gardien. Parce que les quatre ont été héroïques, ils ont bien défendus et le gardien a fait les deux trois arrêts qu’il faut pour maintenir le résultat. On s’en sort bien, c’est une victoire on l’a prend, » se contente-t-il.

En effet, le Sily National aura la désavantage de disputer le match retour à Casablanca au Maroc, et non pas chez lui, à Conakry, à cause du virus Ebola.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com