CAN 2023 : le Sénégal et le Maroc sans pitié, le bilan de la 1re journée



Au terme de la première journée de la CAN 2023, nous vous dressons un bref bilan de ce qui a été cinq jours sensationnels en termes de compétitivités. Cependant, cette phase est ébranlée par une organisation décriée par les supporters africains qui se sont rendus en Côte d’Ivoire.

Le Sénégal et le Maroc sans forcer

La CAN 2023 a démarré le 13 janvier 2024 et se poursuit jusqu’au 11 février prochain. De façon générale, plusieurs nations ont tenu leur rang, mais beaucoup d’autres ont déçu, donnant place à des sensations fortes avec plusieurs équipes qui ont surpris les fans du football africain.

Tandis que la Côte d’Ivoire s’assurait de bien commencer sa CAN avec une victoire 2-0 contre la Guinée-Bissau, le Sénégal a prouvé qu’il reste le champion en titre au bout d’une victoire 3-0 contre la Gambie. L’autre victoire sans appel reste celle du Maroc, qui a battu 3-0 la Tanzanie, tenant son rang de demi-finaliste au Mondial 2022 au Qatar.

Le Nigéria, le Cameroun, l’Égypte … les déceptions

Cependant, les grandes du football africain comme le Nigéria, l’Algérie, le Cameroun ou encore l’Égypte ont été accrochés dans des matchs nuls. Les sensations ont été créées par le Cap-Vert, tombeur du Ghana (2-0), le Mali, celui de l’Afrique du Sud (2-0).

CAN 2023, l’une des plus prolifiques en termes de buts

La CAN 2023 s’est révélée très fructueux en termes de buts. Un total de 27 ont été marqués durant les douze matchs, incluant les 24 équipes qualifiées. Les deux meilleures attaques sont celles du Sénégal et du Maroc, qui en marqué trois buts chacune. Ce qui est aussi intéressant est qu’aucune rencontre ne s’est terminée sans but.

Meilleure défense

Les Lions de la Téranga et ceux de l’Atlas restent aussi les deux meilleures défenses, compte tenues du nombre de buts marqués et du fait qu’ils n’aient encaissé le moindre but. Cependant, le match le plus prolifique reste celui de l’Égypte face au Mozambique.

Meilleur buteur

En termes de meilleurs buteurs, Lamine Camara plane au-dessus des autres, avec deux buts. Le Jeune joueur de l’année 2023 de la CAF qui évolue à Metz, prouve son talent au milieu de terrain du Sénégal. Son doublé contre la Gambie prouve que Aliou Cissé a eu raison de l’avoir titularisé pour la défense de leur titre de champion d’Afrique en titre.

Arbitrage 

Dans cette CAN, l’arbitrage ne fait pas encore de vagues. Plutôt appréciés, les arbitres ont quand même beaucoup sanctionné, les rencontres ayant été très intenses. On dénombre 43 cartons jaunes et trois rouges au total. Le match le plus sanctionné a été celui du Ghana face au Cap-Vert (2-0), où les deux équipes ont fini sur une note de trois avertissements chacune. L’affiche le plus exemplaire a été celle de la défaite 1-0 de la Tunisie contre la Namibie, où aucun carton n’a été infligé.

Tickets trop chèrs, une organisation décriée

L’un des points noirs de la CAN 2023 reste celui lié à l’organisation. Chose plutôt délicate pour chaque nation, la Côte d’Ivoire s’en sort plutôt « de façon passable ». Des frustrations ont été relevées sur les médias et dans les réseaux sociaux, d’énormes supporters évoquant la surenchère sur les tickets d’entrée aux stades.

Au match d’ouverture par exemple au stade Alassane Ouattara, la capacité de 60 000 places n’a eu qu’une affluence de 36 858 personnes, alors que tous les tickets étaient vendus en ligne. « Même s’il y a eu quelques problèmes d’impression le premier jour de la CAN en raison d’achats groupés de billets physiques de dernière minute, le système de billetterie a depuis été adapté pour répondre à de telles demandes », a annoncé dans un communiqué, la Confédération africaine de football (CAF).

L’affaire d’une Algérienne expulsée de la Côte d’Ivoire

Au-delà ces incidents, un autre a aussi ébranlé la toile. Celui de l’influenceuse franco-algérienne Sofia Benlemanne, qui a été arrêtée par la police ivoirienne et rapidement expulsée vers Alger. Cela est intervenu, après qu’elle a insulté les Ivoiriens dans une vidéo réalisée en marge de la CAN, « La Côte d’Ivoire est un pays misérable », affirmait-elle.


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *