CAN 2023 : la RDC reste en vie, après un nul face au Maroc



Match nul 1-1 entre le Maroc et la RD Congo ce dimanche à la CAN 2023, après un but d’Achraf Hakimi en début de match et une égalisation Slilas Mwumpa en seconde période.

Alignant un effectif quasiment similaire à celui avec lequel il a eu une victoire 3-0 contre la Tanzanie, Walid Regragui n’a remplacé que Abde Ez par Sofiane Boufal. Ce dernier a été mis sur le côté gauche de l’attaque pour s’associer avec Youssef En-Nesyri et Hakim Ziyech en phase offensive.

D’ailleurs, à la deuxième minute, cela s’est concrétisé avec une passe décalée sur le côté par Ziyech pour Achraf Hakimi a failli faire mouche. L’ailier du PSG a envoyé un centre bien tiré vers le point de pénalty, a trouvé la tête cadrée de Youssef En-Nesyri et claquée par Lionel Mpasi vers le corner.

Ce coup de pied arrêté a pris au moins quatre minutes avant d’être exécuté, la faute à un souci lié à l’oreillette de l’arbitre principal Peter Kamaku. À peine l’arbitre a-t-il sifflé la reprise du jeu, que le Maroc a ouvert le score sur ce corner à la 8e. Une reprise de Hakimi à l’intérieur de la surface congolaise a fini dans les filets.

A 1-0, les cinq prochaines minutes ont été synonymes de réactions pour la RDC. Les Léopards se sont fait entendre d’ailleurs, puisque sur deux occasions nettes, Bongonda d’abord, et Mbemba ensuite, ont mal ajusté leur tir. Derrière, un deuxième coup de casque d’En-Nesyri a été mal cadré cette fois-ci.

Trois minutes plus tard, En-Nesyri a de nouveau été trouvé sur sa tête, mais le joueur de Séville était dans une position peu confortable. S’en est ensuivi une autre occasion pour l’attaquant, ce dernier ayant perdu son face-à-face contre Mpasi, le gardien congolais s’étant montré prompt pour vite réagir.

On a ensuite assisté à un long moment à la suite d’un coup de coude donné par Amallah à Bongonda dans la surface marocaine. Après que les médecins ont soigné le milieu de terrain congolais, il a demandé l’intervention de la VAR. Cela était bien fondé, puisque l’arbitre a sifflé un pénalty.

Alors qu’il avait le ballon de l’égalisation au bout de son pied, Bakambu a touché le poteau gauche de Bounou à la 42e. Comme pressenti par le banc des remplaçants, l’attaquant a raté son opportunité, ayant perdu la bataille psychologique. Après cette note de déception congolaise, les deux équipes se sont rendues à la pause sur l’avance légère.

Silas, l’homme providentiel de la RDC en deuxième période

Après la mi-temps, la RDC est revenu dans le jeu comme elle l’avait quittée. Sur le premier corner de la seconde période, Dylan Batubinsika (47e), nouvel entrant, a touché le ballon, mais il ne l’a pas cadré. Derrière, Desabre a réalisé un double changement, faisant sortir notamment Bakambu en faveur de Fiston Mayele.

Derrière, le Maroc a proposé un jeu peu offensif qu’en première partie, laissant le jeu aux Congolais. Malgré un choix tactique remarquable, Desabre n’a réussi à faire mal dans ce match. Le tacticien français a dû faire des changements clés pour débloquer la situation.

L’entrée de Meschack Elia sur l’aile droite et celle de Silas dans l’autre côté a donné plus de vie au jeu congolais. Sur une passe magistrale de l’extérieur envoyée par Mbemba a retrouvé Elia, qui a décalé pour Silas. Arrivé au bon endroit au bon moment, l’ailier de Stuttgart ne pouvait que crucifier Bono dans les cages marocaines d’un plat du pied à la 76e.

Cette égalisation a donné plus d’envie et d’espoir aux Léopards, qui ont davantage mis le pied sur le ballon. Cela a permis à la RDC d’enchaîner des assauts offensifs, donnant droit à une frappe du gauche de Mayele, qui est envoyé en corner par le gardien des Lions de l’Atlas.

Malgré une fin de match électrique en faveur du Maroc, la RDC a réussi à arracher ce nul 1-1, leur donnant droit à deux points à la 2e place. Pour les Lions de l’Atlas, c’est leur quatrième point décroché, leur permettant de rester à la tête du Groupe F. La troisième journée sera décisive pour déterminer les qualifiés.

Fiche de match :

Date : 21 janvier 2024.

Rencontre : Maroc VS RD Congo

Compétition : CAN 2023 (Groupe F, 2e journée)

Stade : Stade Laurent Pokou de San Pedro.

Arbitre : Peter Kamaku (Kenya).

Température : 32 degrés.

Affluence : 20.000 places remplies au 20 %.

Cartons : rouge 0 / 4 jaunes (Mbemba 98′ pour la RDC et Adli 87e, Ziyech 44e, Amallah 42e pour le Maroc)

Buts : Hakimi (8e pour le Maroc) / Silas (76e pour la RDC)

Arbitre :

Compositions officielles (Remplaçants)

Maroc vs RDC : les compos officielles

Maroc XI Confirmé : Bono ; Hakimi, Ageurd, Saiss, Chibi ; Amrabat; Ziyech (Adli 73e), Ounahi (Amine Harit 80e), Amallah (El Khannouss 64e), Boufal (Abde 62e) ; En-Nesyri (El Kaabi 80e).

Sélectionneur : Walid Regragui.

RD Congo XI (Confirmé) : Mpasi, Kalulu, Masuaku, Inonga (Batubinsika 46e), Mbemba, Moutoussamy, Pickel (Tshibola 89e), Kakuta (Silas 64e), Wissa, Bongonda (Elia 52e), Bakambu

Sélectionneur : Sebastian Desabre.

Crédit photo : CAFOnline.


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *