Autres Sports France : Tamgho, le comeback !

Blessé à la cheville droite, Teddy Tamgho avait dû déclarer forfait pour les Jeux Olympiques de Londres. Le triple sauteur français veut rattraper le temps perdu et vise le titre de champion du monde à Moscou en août 2013.
« C’est l’objectif de l’année. Je vais me préparer pour ça tout en sachant que la concurrence sera plus difficile. Aux JO, l’Américain Christian Taylor a gagné avec un saut à 17,81m. Mais j’ai un record à 17,98m (record du monde en salle). J’ai toutes mes chances de gagner», a-t-il indiqué sur RMC
« Cela fait un an que je n’ai pas sauté en compétition. A cause de ma cheville, j’ai aussi peu sauté à l’entraînement. Je veux me faire plaisir, bien me préparer. La saison hivernale se déroule de décembre à mars. J’aurai donc le temps de planifier mon programme pour les compétitions » a ajouté l’athlète d’origine camerounaise.
Après quatorze mois d’absence, Teddy Tamgho retrouve peu à peu l’entraînement. Il a dû prendre son mal en patience et subir deux opérations à la cheville droite. Celui qui est né à Paris, de parents camerounais, Tamgho a observé cet été en tant que spectateur le premier sacre olympique de Christian Taylor au triple saut. Mais Teddy Tamgho l’affirme, il n’a pas traversé cette période comme une âme en peine. «Le plus difficile, c’était la période de réflexion. Une fois la décision prise (de ne pas aller aux JO), je n’ai plus eu de coup de mou.»

Le Français, recordman du monde en salle, réapprend désormais progressivement les gestes du triple sauteur. «Je fais mes soins au CNRS. Et à côté, je peux faire course et musculation sans aucun problème. Cette semaine, j’ai même repris des séries de huit-dix bondissements, de 3 m-3,50 m.»
Pour autant, Tamgho sait que la route vers les 17 mètres sera encore longue. «En décembre ou en janvier, je ferai peut-être une compétition, histoire de casser la routine, de retrouver mes repères. Le corps oublie. Je sais que ce ne sera pas facile.»

Isidoros B. / ATS{jcomments on}

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports