Sénégal Sénégal : 1 000 étudiants pour « éviter la mise à mort » du sport universitaire

Ancien vivier du sport sénégalais dans les années 70-80, le sport universitaire a semblé décliné fortement à partir de 1999 avec le transfert des enseignants d’éducation physique et sportive  du ministère des Sports au ministère de l’éducation nationale. 

Depuis quelques années sa «  mise à mort » est souvent programmée, mais sans que les autorités ne franchissent le pas, craignant une mort du sport sénégalais pour de bon.

Néanmoins, l’UASSU reçoit de moins en moins de soutiens et d’appuis des autorités sénégalaises.  Aussi en organisant les championnats nationaux universitaires de 2013 prévus du 1er au 7 avril prochains avec à la clé prés de 1000 étudiants qui vont  concourir dans 12 disciplines sportives, l’occasion sera donnée à ces jeunes de «  rappeler aux autorités » l’importance du sport universitaire dans un pays comme le Sénégal où on décompte prés de 50 fédérations et disciplines sportives pratiquées.

Fondée en 1971 par le décret 71-765 du 18 juillet 1971, de la fusion de l’Union des associations sportives des écoles primaires ( UASEP) et de l’office du sport scolaire et universitaire ( OSSU), l’Union des associations sénégalaises de sport universitaire ( UASSU) est un cadre de promotion et de diffusion de la pratique sportive et un lieu de recrutement des clubs civils mais aussi un vivier pour la détection des espoirs nationaux.

A rappeler que parmi les grands noms et personnalités sénégalaises révélés par l’Uassu, il faut citer Abdoulaye Thiam ancien champion de France, les juges du CIO Keba Mbaye et Youssoupha Ndiaye , l’ancien athlète franco – sénégalais Pape Gallo Thiam, Abdourahmane Ndiaye «  Adidas » ancien entraineur de basket en France, El Hadji Amadou Dia Bâ seul médaillé olympique sénégalais actuellement et Ami Mbacké Thiam championne du monde 400 mètres à Edmonton en 2009.

O.DIARRA ( Africa Top Sports – Sénégal)

 

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS