Afrique Cameroun: Achille Webo, le « mal aimé » des Lions indomptables fait front !

Le Cameroun s’est qualifié pour la Coupe du monde 2014 dimanche après sa victoire 4-1 sur la Tunisie à Yaoundé en match retour des barrages. Achille Webo a été l’un des héros de cette rencontre. Mais après la qualification, l’attaquant a tenu à mettre certains points sur des « i ».

webocamTrès critiqué depuis plusieurs années en sélection, Webo n’a pas arrangé sa côte au match aller lorsque seul devant le but vide, il s’arrange pour mettre le ballon en sortie de but. Les fans des Lions indomptables ne lui ont sans pas pardonné mais lui ne se pose pas de question. « Chaque but en sélection est spécial. C’est un peu comme un ballon d’or pour moi. Qand je marque, je lève la tête, je dis merci seigneur, j’appelle mes compagnons pour célébrer. Sans eux, je n’aurais jamais marqué. Ça a été très difficile après la Tunisie. Le match d’hier était très important. L’amour d’un maillot, c’est autre chose», raconte l’attaquant de Fenerbahce devant la presse hier lundi.

Image de prévisualisation YouTube

 

Merci à Eto’o!

A la presse qui ne lui a jamais fait de cadeau, Webo ne chercher pas à s’expliquer mais renvoie tout le monde à ses petits cahiers. La cause de l’équipe nationale est le plus important. « Je dis merci à la presse, parce que nous avons besoin de vous, vous avez besoin de nous ; ça s’est bien passé pour ce stage, ça s’est bien passé pour ce match, les résultats sont là. Tout ce mois-ci, ça s’est bien passé, on a eu un match de référence qui était celui d’hier. De là, on peut faire beaucoup de choses« , avoue t-il.

En évoquant Samuel Eto’o souvent indexé de le protéger en sélection, Webo ne tarit pas d’éloges. «Il peut avoir sa façon de dire certaines choses et que les gens le prennent mal mais c’est notre capitaine à tous. C’est d’ailleurs le meilleur attaquant avec lequel j’ai joué dans ma vie», confesse le premier buteur lors de ce match contre la Tunisie. « Samuel est toujours quelqu’un de positif, qui veut du bien du Cameroun. Il protège ses coéquipiers. Il a toujours défendu la bonne cause. Pour tout cela, je lui dis grand merci».

Pour ceux qui s’attendent à se retraite internationale, l’ancien joueur de Majorque botte en touche et se projette sur le Mondial brésilien: « Pourquoi prendrais-je ma retraite ? J’ai du respect pour mon pays et aussi pour le drapeau que nous défendons. Je reste un footballeur, quelqu’un qui aime la compétition mais le coach a le dernier mot. Le plus important pour les Lions, c’est d’arrêter les polémiques et de continuer à bosser dur pour faire une prestation plus brillante et moins regrettable que celle du Mondial 2010 en Afrique du Sud ».

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com