Afrique JO de Sotchi/Droits de l’homme : Amnesty international accuse les sponsors

sochi_2014_mountains

Les JO de Sotchi toujours sous les feux de la rampe. Les organisations de défense des droits de l’homme continuent de dénoncer les cas de violations. L’ONG Amnesty international accuse les parraineurs des jeux de Sotchi de cautionner la loi russe contre les homosexuels.

L’ONG internationale de défense des droits de l’homme  reproche notamment aux principaux parraineurs des JO de Sotchi de se montrer très discrets sur les abus et violations des droits de l’homme en Russie dans le cadre de la préparation de ces jeux. « Les entreprises sponsors payent pour les jeux de Sotchi mais leurs prises de position concernant la loi russe anti-gay sont parmi les plus timides, et elles n’ont pas dit un mot contre d’autres abus« , a estimé Minky Worden, directrice des initiatives mondiales à HRW, dans un communiqué mardi. Ces sociétés, poursuit-elle, « devraient s’exprimer sur les abus en matière de droit du travail, les discriminations et les attaques contre la liberté de la presse« . HRW appelle les sponsors à « prendre publiquement position de manière plus énergique contre les violations des droits qui ont entaché la préparation des JO« .

L’ONG indique avoir déjà écrit à trois reprises aux principales sociétés parrainant les JO, parmi lesquelles Coca-Cola, McDonalds et Samsung, pour attirer leur attention sur les « sérieux abus à Sotchi », citant l’exploitation de travailleurs immigrés, le harcèlement de membres d’ONG et de journalistes, et l’impact négatif sur l’environnement causé par les gigantesques travaux pour l’organisation des JO.

Les « jeux gay » initiés par la LGBT juste après les JO d’hiver de Sotchi pourront-ils avoir lieu dans une Russie homophobe ? Toute la question est là.

Il faut rappeler qu’une journaliste de la Deutsche Welle s’est vu retirer son matériel de travail parce soupçonnée d’être une « agente étrangère », une espionne somme toute. La Russie est toujours bien égale à elle-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports