Botswana Interview exclu: Yves Loubet, organisateur du Rallye du Maroc Historique

 La 5è édition du rallye du Maroc Historique s’est déroulée du 17 au 24 Mai entre Agadir et Marrakech et remportée par le couple Jean François et Aline Berenguer (Ford Escort RS MK2 ex Groupe4). D’année en année, cette épreuve gagne en succès, magnifiquement orchestrée par deux hommes, deux Corses : José Andréani et Yves Loubet.

0 loubetRevenir sur les traces de l’histoire

Lors d’un entretien téléphonique, Yves Loubet, Champion d’Europe des Rallyes 1989 sur Lancia Delta et, entres autres faits d’armes, auteur de 3 podiums au Tour de Corse en WRC, nous a parlé du rallye, notamment de sa genèse : « le rallye du Maroc historique est née sur une idée de José Andreani, passionné de rallye sur terre. Il est lui même né au Maroc, à Mekhnès, et après le succès du Tour de Corse (historique, dont Andréani et Loubet sont également les organisateurs, ndlr) sur asphalte il a pensé de faire un rallye sur terre, avec évidemment une belle et grande histoire. Apres avoir consulté les archives incroyables de ce magnifique rallye on a décidé de revenir sur les traces de l’histoire ».

L’histoire de rallye de Maroc originel, c’est une course créée en 1934. Réputé pour sa difficulté de terrain, ce rallye a été organisé par intermittence jusqu’à sa 23è édition en 1988. Le rallye de Maroc faisait partie du Championnat du Monde de 1971 en 1973 puis en 1975 et 1976.

En 5 édition la participation au rallye du Maroc historique est allée crescendo : « On a eu 21 engagés pour la première édition en 2010, puis 44 en 2011, 65 en 2012, 82 en 2013 et on en a eu 97 cette année. Mais je pense que le maximum sera 110 engages ; après, cela est trop long pour gérer les fermetures de routes ».

En 2014, il y avait 25 spéciales d’un total de 461 km« la plus petite fait 9 km et la plus longue 38km, toutes sur pistes fermées ».  Les concurrents sont libres d’effectuer ou non des reconnaissances, mais ils disposent des notes préalablement prises par Yves Loubet lui-même.

Une organisation de 1000 personnes. 

350 commissaires de l’organisation veillaient au grain pour sécuriser les routes sur les spéciales. « Avec la Direction de course et toute la logistique, on arrive à un total de près de 1000 personnes. L’organisation est très lourde» a indiqué notre interlocuteur, mais c’est le prix à payer pour que les concurrents puissent se lâcher sereinement dans les spéciales car le rallye de Maroc historique est « un vrai rallye de compétition sur piste en terre avec toutes les anciennes reines des rallyes des années 50 à 1985 » c’est ce qui le différencie d’ailleurs du Maroc Classic, organisés en Mars par l’ancien Motard Cyril Neveu, qui est « une épreuve de régularité sur route avec aussi des voitures d’aujourd’hui ».0 loubet Lancia

Le plateau du 5è Rallye de Maroc Historique a été somptueux. Jugez en vous-même Une Lancia 037, une Ferrari 308, une Porsche 356 mais aussi des voitures moins exclusives mais tout aussi mythiques comme les Porsche 911, Nissan 240RS, Mercedes 450 et 500SL, Mazda RX7, Ford Escort Mk1 et Mk2, des Citroën DS et SM, Renault Alpine A110 aux côtés de voitures plus « populaires » comme les VW Golf GTI, les Opel Ascona et Kadett, des R17 et R5 Turbo, des Peugeot 504 et 505 etc… « C’est magique de pouvoir voir évoluer un plateau de 35 ans d’histoire du rallye sur un tel événement et de rouler à fond pour la gagne », a dit Yves Loubet. Plus qu’un tour de magie, les concurrents réalisent tout simplement des miracles pour ranimer ces vénérables mécaniques. Et dire que l’entretien de ces voitures coûtent aussi cher voire plus que pour les voitures modernes. De la folie diraient certains, « la passion tout simplement » répondront les concurrents et les organisateurs. Selon Yves Loubet : «  ce qui (nous) anime c’est la volonté de revenir sur les routes de ce grand rallye rouler sur des pistes ou l’on sent encore le souffle de l’histoire, nous voulons vraiment être les héritiers de cette belle histoire » Passion quand tu nous tiens.

17 nationalités différentes 

C’est ce qui explique peut être que le Rallye du Maroc Historique soit arrivé à la 5è édition cette année soit presque autant que l’East African Safari Rally Classic, organisé depuis 2003 mais seulement tous les deux ans, à chaque année impaire. Par ailleurs les concurrents du Safari Classic sont généralement anglophones et scandinaves, ceux du Maroc Historique sont essentiellement des Français et Belges. Mais M. Loubet de préciser : « nous avions cette année 17 nationalités différentes. C’est un beau succès et cette diversité est importante pour nous au même titre que la diversité au niveau des véhicules de rallye. On ne se préoccupe pas trop de ce que font les autres car vous voyez des la semaine prochaine nous sommes déjà a fond sur le Tour de Corse ou il y aura une fois encore plus de 220 concurrents avec comme d’habitude une grande bagarre pour la victoire ».

Et le Rallye du Maroc Historique dans les prochaines années : « Nous essayons avant tout de survivre pour pouvoir voir naître une 6eme édition ». C’est tout le mal qu’on leur souhaite. Un autre défi pour Yves Loubet mais que le Grand Champion qu’il est va certainement, encore une fois, relever. Même s’il n’aime pas trop parler de sa carrière de pilote, histoire de regarder toujours devant : « Yves Loubet le pilote c’était avant. Maintenant, j’essaie de rendre au rallye tout le bonheur qu il m’a donné. J’essaie de construire des courses de pur plaisir un choix très minutieux au niveau des plus belles spéciales. On essaie de ne jamais rentrer trop tard le  soir et de laisser beaucoup de temps d’assistance  et donner aux concurrents l’envie de venir chez nous. Je travaille beaucoup plus comme un sportif avec l’envie de leur faire faire le plus beau rallye du monde avec la liberté des ces années-la. ». Bref des épreuves chaleureuses.