Cameroun Hassan N’Dam N’Jikam : « Je compte donner une leçon de boxe à Stevens»

Hassan N'Dam N'Jikam

Ce 1er octobre à Santa Monica (USA), Hassan N’Dam N’Jikam a rendez-vous avec l’américain Curtis Stevens pour un combat décisif en vue d’un retour vers les sommets mondiaux. Le boxeur Franco-Camerounais, ancien champion du monde par intérim WBA (2011) et WBO (2012) des middleweights retournera affronte l’Américain pour un dernier combat éliminatoire avant de parvenir au « Title Shot » qui l’opposerait normalement à l’Australien Sam Soliman, actuel champion du Monde IBF des Middleweights.
A micro de Tout Sur La Boxe, Hassan N’Dam N’Jikam a annoncé que la puissance de Curtis Stevens ne l’effrayait pas. Le Camerounais d’origine pense avoir des avantages comme sa taille, plus imposante que son adversaire (10 cm d’écart) et sa vitesse.
« Stevens est reconnu comme étant un gros frappeur. Tout le monde peut frapper, mais face à qui ? », a déclaré Hassan N’Dam N’Jikam. « Je ne conteste pas sa puissance. Il y a gagné une grande partie de ses victoires avant la limite, mais à chaque fois qu’il a rencontré un adversaire à peu près de haut niveau, il s’est fait balader. Je n’ai peur de personnes, sauf de moi-même et mon seul ennemi dans ce combat sera moi. Je compte donner une leçon de boxe à Stevens.»
Hassan N’Dam N’Jikam, classé numéro 13 mondial, possède un palmarès de 30 victoires (dont 18 KO) pour une défaite. A 30 ans, il se voit une nouvelle fois face à un grand défi mais qui reste à sa portée en étant opposé à Stevens, agé lui de 29 ans et classé numéro 18 mondial.
« J’ai tout à mon avantage. Je suis plus grand et plus athlétique que Stevens. Je suis plus rapide et j’ai un bras avant plus long que lui. Il sera donc maintenu à distance dans tous les cas, que ce soit par mes jambes ou par mes bras. Donc, je ne lui permettrai pas de se coller à moi. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com