Afrique CAN 2016 dames: Oumar Guindo, coach Mali: « se qualifier pour la demi-finale »

oumar-guindoentraineur-mali

Après sa victoire à la Coupe d’Afrique des nations féminine, Cameroun 2016, sur le Kenya (3-1), le Mali vise loin. « Nous nous qualifierons pour la demi-finale », a indiqué le coach Oumar Guindo à notre correspondante à Limbé. Interview

Satisfait de ce match contre le Kenya ?

Le premier match a été catastrophique. Nous avons une équipe très jeune. Dès le premier match elles étaient fatiguées. En plus, nous sommes tombés sur une équipe compétitive et expérimentée. Après la défaite contre le Nigeria, nous nous sommes reposés. Nos joueuses sont motivées. Vous avez vu, nous avons bien joué. Nous continuerons sur la bonne voie. Les joueuses ont montré au public sportif qu’elles savent jouer malgré leur jeune âge. La compétition a commencé pour nous contre le Kenya. Si ça continue comme cela, de belles choses sont envisageables. J’avais des joueuses qui étaient suspendues. Elles sont revenues avec force. Nous sommes allés chercher les buts parce que nous n’avions pas droit à l’erreur. Salimata, notre numéro 11 était suspendu lors du premier match. C’est une guerrière. C’est sa première CAN. Elle a un cœur de vache. Elle veut vraiment le trophée. Elle se mariera après la CAN. Nous voulons lui faire une belle fête. Lors de notre premier match, elle a pleuré dans les tribunes. Elle s’est dit qu’elle pouvait faire quelque chose, qu’elle avait sa place. Au regard de tout cela, je suis satisfait aujourd’hui.

Qu’est-ce qui a créé le déclic face au Kenya pour voir le Mali inscrire trois buts ?

Ce n’est pas sorcier. Mon schéma tactique a marché. Contre le Nigeria, nous avons joué un peu fermé. J’ai changé mon système de jeu pour jouer vers l’avant contre le Kenya. Nous continuerons comme cela. Donc, le système de jeu a changé, les joueuses suspendues ont été récupérées. Contre le Ghana, nous allons moraliser les joueuses. En plus, elles se parlent entre elles, elles communiquent. Dans ce type de compétition il est toujours difficile d’affronter une équipe contre le Nigeria. Mes joueuses avaient besoin de s’adapter parce qu’elles ont affronté une forte équipe dès le départ. Cela fait six ans que le Mali ne s’était pas qualifié à une phase finale de coupe d’Afrique des nations de football féminin. Notre préparation n’a pas été l’une des meilleures car nous n’avons joué que contre le Cameroun en amical. A part ce match nous n’avons pas eu une vraie opposition pour tester notre niveau.

Croyez-vous en votre qualification ?

Notre premier objectif doit être atteint, dépasser le premier tour. Notre dernier match se jouera à Yaoundé. J’espère que la communauté malienne viendra massivement. Nous savons qu’en gagnant match par match, nous pouvons nous qualifier. Nous allons aborder ce match mieux que l’on a abordé celui contre le Kenya. Si on gagne, on est demi-finale. Pour gagner, il fallait jouer vers l’avant. C’est début du commencement. Je prie pour que le match se passe en notre faveur et je sais que si nous jouons bien, si nous y croyons, nous nous qualifierons pour la demi-finale. Nos joueuses sont motivées. Nous sommes une jeune équipe et on espère que dans un futur proche on sera au niveau du Nigeria.

De notre correspondante, Angèle Bepede

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

Commentez cette actualité !