Afrique Teqball : à la découverte de la nouvelle discipline qui attire !

Des joueurs de chaque côté d’une table en train de se passer un ballon de football. A première vue, on dirait du ping-pong ou encore un jeu de tennis-ballon.

Que nenni. Il s’agit du Teqball. D’abord surtout parce que la table n’est pas une ordinaire. Sa forme incurvée fait la différence. D’après Wikipedia, le jeu créé en 2014 combine le rythme rapide du tennis de table avec l’habileté et le dynamisme du football. L’un des grands avantages du teqball est que vous n’avez pas besoin d’une équipe pour jouer, juste d’un ami.

C’est quoi les règles ?

Le site Footballstories développe. Pour comprendre comment le teqball fonctionne, c’est assez simple. La première chose : décider si on veut jouer contre quelqu’un ou seul, version squash. Ensuite, il s’agit des même règles que le tennis-ballon mais plutôt que de faire rebondir la balle sur le sol une fois avant de la renvoyer par dessus le filet, le teqball se joue avec ce qui ressemble à une table de ping-pong que les inventeurs ont nommée teqboard (ci-dessous).

Cette teqboard est incurvée, ce qui permet de recevoir la balle à chaque échange mais ce qui rend difficile le contrôle de balle. L’objectif est donc de permettre aux joueurs de mieux maîtriser leur technique tout en accélérant le rythme. Car si échange il y a, vous êtes sûr de toucher la balle au maximum toutes les deux à trois secondes.

Pour assurer la popularité du teqball, les organisateurs se sont offerts les services de grands noms du football. On peut voir le Brésilien Ronaldinho, l’Espagnol Carles Puyol ou encore le Français William Gallas faire le tour de la planète sur les différentes exhibitions ou tournois de teqball.

Une 3è Coupe du monde déjà !

Pour encore assurer le développement de la discipline, les compétitions se multiplient. Du 6 au 8 décembre dernier, la Hongrie a abrité la 3è édition de la Coupe du monde de teqball. Près de 60 pays étaient au rendez-vous à Budapest.

Le tout sous la houlette de la Fédération internationale de Teqball (FITEQ). Avec Gábor Borsányi en inventeur et président de la fédération internationale. Par ailleurs, si la discipline reste encore méconnue, elle a déjà des fédérations en Algérie, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Madagascar, entres autres sur le continent. Le Teqball a d’ailleurs été en sport de démonstration lors des 12è Jeux Africains en août dernier à Rabat au Maroc.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com