LDC CAF : Polémique autour du but refusé à Aziz Ki !

Aziz Ki


Aziz Ki aurait pu se réjouir de sa prestation vendredi soir dans le quart de finale retour de la Ligue des champions de la CAF entre Young Africans et Mamelodi Sundowns. Malgré un but apparemment valide, l’arbitre a pris la décision controversée de ne pas accorder le but, même après consultation de l’assistance vidéo.

Young Africans a été éliminée en quarts de finale de la Ligue des champions vendredi soir par Mamelodi Sundowns. Une rencontre qui aurait pu prendre une toute autre allure si l’arbitre Dahane Beida avait validé la réalisation de l’international burkinabè.

Le but d’Aziz Ki n’a pas été accordé par l’arbitre mauritanien malgré l’assistance vidéo. Servi à l’entrée de la surface de réparation, l’attaquant s’est dans un premier temps défait d’un défenseur avant d’envoyer une puissante frappe sur la transversale du meilleur gardien de la dernière CAN, Ronwen Williams. La balle a rebondi dans les buts, près de la ligne avant de ressortir et être dégagée par la défense. Grand moment de flottement, l’arbitre Dahane Beida, échange avec ses assistants vidéo, et décide de ne pas accorder le but.

Considéré comme meilleur sifflet actuel du continent, le Mauritanien a-t-il été aidé dans sa prise de décision par ses assistants vidéo. La polémique s’enfle, certains crient à l’injustice et se demandent pourquoi n’a-t-il pas décidé de visionner lui-même les images ? D’autres évoquent la possibilité que la balle n’ait pas entièrement franchi la ligne.

S’il était accordé, le but d’Aziz Ki aurait pu changer l’issue de cette rencontre et permis aux Young Africans de se qualifier pour la première fois de leur histoire en demi-finale de la Ligue des champions. Finalement, aucun but inscrit dans le jeu. Et dans la phase des tirs au but, le gardien Ronwen Williams de Mamelodi Sundowns, déjà héroïque à la CAN, a été déterminant dans la qualification des siens.


Articles récents