Afrique El Hadji Diouf : « Demi-dieu » à la rancune tenace

diouf-a-la-rancune-tenaceL’ancien capitaine des Lions du Sénégal a trouvé son terrain de jeu. Ecarté de la sélection nationale depuis trois ans, El Hadji Diouf ne manque pas une occasion pour régler son compte avec les dirigeants du football sénégalais.

El Hadji Diouf poursuit sa campagne de dénigrement de l’équipe de Me Augustin Senghor, président de la FSF. Le dernier fait d’arme de l’ancien joueur de Lens est paru dans les colonnes du journal français, L’Equipe. « Nos dirigeants sont des tocards, je ne veux pas travailler avec eux. Dit-il, avant de poursuivre, mais, je ferai tout pour mon pays. Autour du président de la Fédé, ce sont des moutons. On a des bouteilles d’eau, pas des entraîneurs. »

Diouf ne veut visiblement pas pardonner sa mise à l’écart de la tanière des Lions du Sénégal. D’ailleurs l’ancien Ballon d’Or africain (2001, 2002), dit avoir une popularité intact auprès des supporters sénégalais, allant jusqu’à se mettre au rang des divinités: « Chez moi, je suis comme un demi-dieu. Rien que pour ma non-sélection, pour le barrage retour contre la Côte d’Ivoire, des gens ont brûlé des pneus, sont allés gueuler devant la fédération ».
Jusqu’où ira le Bad Boy du football du pays de la Teranga ?{jcomments on}

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports