Afrique Idrissa Gaya Guéye : « Notre potentiel peut nous permettre de battre l’Angola »

Idrissa Gana Guéye est le milieu de terrain de l’équipe nationale du Sénégal et du LOSC ( Ligue 1 – Française).

Le joueur a été convoqué dans le groupe des 23 par Alain Giresse pour la rencontre mettant aux prises le Sénégal à l’Angola samedi 23 mars 2013 au stade du 28 septembre, à Conakry.


Idrissa, quel est votre état de forme à 2 jours de la rencontre face à l’Angola?

On est fin prêt. On sait ce qui nous attend. C’est un match important qu’il faut prendre à bras le corps. Maintenant un match de football est souvent haché. L’adversaire aussi a des envies, des objectifs et veut aussi gagner. Mais c’est à nous de jouer comme il faut, de rester concentrés, de s’entraider et de se comprendre sur le terrain. Notre groupe est soudé et on se connaît très bien. Notre potentiel peut nous permettre de battre toutes les équipes.

Le Sénégal éliminé par la Côte d’Ivoire n’a pas participé à la dernière Can 2012. Est-ce que vous continuez à y penser?
Tu sais, un footballeur professionnel a toujours envie de représenter son pays lors des grandes compétitions. La Can pour ainsi dire est très importante. Donc, ne pas y aller est souvent difficile à digérer. Mais le football aussi a ses réalités. On n a pas été là bas. Ce n’est pas grave. On va mieux travailler et tirer les enseignements qu’il faut pour revenir plus fort. On est conscients de cette situation. Dieu est grand.

L’Angola a souvent été une équipe difficile pour le Sénégal? 

Il est vrai  que les dernières rencontres qui nous ont opposées ( NDLR: dans ce groupe à Conakry seuls Bayal Sall de Saint Etienne et le gardien Bouna Coundoul étaient en 2008 au Ghana quand le Sénégal  perdait devant l’Angola 3 à 1) ne nous étaient pas trop favorables. Mais cela ne veut rien dire. Notre groupe est bon et on prie Dieu de faire partie de cette génération qui commencera à partir de samedi à battre l’Angola. Le coach est professionnel, il connaît l’Afrique et ne se laisse pas impressionner.

Enfin la chaleur et le terrain neutre ne sont-ils pas des adversaires de plus à Conakry, pour le Sénégal?

Il est vrai que la chaleur est un peu intense ici mais on fera avec. Le terrain neutre , bref, ce n’est pas grave hein…même si notre public va nous manquer. Mais on essaiera incha allah de faire le maximum pour satisfaire notre public resté au pays.

A Lille, vous avez repris après quelques semaines dues à une blessure. La forme est là?

Ma cha allah. Ca va mieux. J’ai repris la compétition et je me sens mieux. Tout est en place . Dieu merci.

O.DIARRA ( Envoyé spécial Africa Top sports à Conakry)

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports