lutte Lutte Sénégal: Après-midi de tous les dangers pour l’arène sénégalaise!

La structure Aziz Productions qui a réussi la prouesse cette saison de faire signer les ténors ou ce qu’il est convenu d’appeler la  » crème actuelle » de l’arène sénégalaise, les réunit ce mercredi 8 janvier 2014 dans l’après midi au centre international du commerce extérieur du Sénégal ( CICES). 
 
luttesenegalUn grand événement qui verra, normalement huit ( 8) lutteurs dont Eumeu Séne et Modou Lô qui s’affrontent le 31 janvier, Gris Bordeaux de Fass et Tyson ( en Février), Zoss et Gouy Gui ( mois de mars) et Balla Gaye II contre Bombardier ( en juin) ….se produire, se jauger et s’affronter verbalement.

Ce qui est souvent source d’étincelles pour qui connait ce milieu où les muscles parlent que les cerveaux. Ce qui fait donc craindre par rapport à l’événement de cet après midi, car par le passé ces grands rendez-vous ont été le théâtre de scènes de violences d’une autre génération.

Dés lors pour cette fois, d’importantes mesures sont annoncées par l’organisateur. Mais cela ne semble pas suffire pour convaincre les uns et les autres.

Dans un autre cadre, l’autre considération est même liée à la présence de certains de ses  » cadres » de l’arène à cette manifestation qui est pourtant compris dans le contrat de centaines de millions, signé avec le promoteur.

En effet, certains lutteurs comme Tyson, Modou Lô et Zoss seraient toujours aux Etats Unis pour se préparer. Ce qui rendra difficilement leur présence. Leur absence est même confirmée par des tiers.

Ce que le promoteur de ces combats ( qui a investi prés de 500 millions de FCFA) n’entend nullement  » accepté ». Selon lui  » les lutteurs qui ne seront pas là seront sanctionnés financièrement  et perdront des millions de FCFA. A cet effet, un huissier sera requis pour constater leur absence »
Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS