Afrique Didier Six et le Togo : Demain, c’est fini !

L’aventure de Didier Six à la tête du Togo tire à sa fin. Ce jeudi, le contrat de deux ans signé par le technicien français en 2012 prend fin. Et le mutisme aussi bien des dirigeants de la FTF (Fédération togolaise de football) et du ministère des Sports tend à faire croire qu’on ne devrait plus le revoir. A moins que…

didiersix« Didier Six a pour mission principale de qualifier le Togo pour la Coupe d’Afrique des Nations 2013 et la Coupe du monde 2014. Mais il devra également mettre ses compétences au service des équipes nationales du Togo et des clubs en cas de compétitions continentales ou internationales« . Ce sont les mots du ministre des Sports lors de la signature de contrat de six en cette matinée du 16 janvier 2012. Depuis le bilan est mitigé. La qualification pour la CAN a été acquise et avec l’ancien joueur de Valenciennes, les Eperviers franchissent pour la première fois le premier tour d’une Coupe d’Afrique des nations.

Sauf que derrière, plus de points négatifs que positifs. Le Togo a été éliminé de la Coupe du monde 2014. Une compétition dans laquelle il était pourtant bien engagé après une belle victoire contre le Cameroun. Par la suite, un retrait de points sur erreur administratif fait manquer le train pour le Brésil aux Eperviers. Didier Six n’aura pas beaucoup aidé. Très rarement présent au Togo pour assumer l’autre partie de ses attributions.

Un homme difficile à gérer !

Il est clair que sur le plan sportif, le bilan de Didier Six est très peu élogieux, même si beaucoup préfère en rester à ce quart de finale perdu en Afrique du Sud contre le Burkina Faso. D’ailleurs sur cette rencontre, le sélectionneur a essuyé de vives critiques de la part de son groupe. De Jonathan Ayité à Alaixys Romao en par Emmanuel Adebayor et Kossi Agassa. D’un autre côté, la gestion du sélectionneur a été plus pénible que prévu.

Image de prévisualisation YouTube

 

L’aventure de Didier Six a notamment été émaillée par ses divergences avec ses joueurs, notamment les deux derniers cités. Et aussi avec ses dirigeants. A la FTF, on n’en pouvait plus des incessants coups de gueule du sélectionneur envers les dirigeants et ses nombreuses menaces de démission. A chaque fois, il est revenu sur sa parole, évoquant des fois le marché de l’emploi des techniciens très difficile : « ce n’est pas facile de trouver du boulot », déclarait-il à Radio Fréquence 1.

« L’équipe nationale a besoin de retrouver le haut niveau. Quand je vois les équipes qui sont à la Coupe d’Afrique des Nations 2012, je me demande pourquoi pas Les Eperviers, puisque le Togo a de bons joueurs. Donc mon objectif est de faire en sorte que l’équipe puisse retrouver la confiance et faire des résultats« , confiait six lors de son recrutement.  A t-il atteint son objectif ?

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Hooo!
    On veut plus de commentaire sur les histoires inutile.Més qu’Jl par.
    Après tout on n’est des hommes.
    On ve la vérité sur des histoires dramatique que le football togolais à connu mérci.que Dieu bénitle TOGO

Comments are closed.