Brésil 2014 A quelques heures du match décisif, Boateng et Muntari virés de la sélection

boamunta

Malgré la réception des primes mercredi tard dans la nuit, l’ambiance n’est pas très sereine au sein de la sélection ghanéenne. Deux joueurs viennent d’être exclus du groupe en vue du match décisif de ce jeudi contre le Portugal pour une place en huitièmes de finale. Il s’agit de Kevin-Prince Boateng et Sulley Muntari.

Les deux joueurs ont été mis à l’écart de la sélection en raison de bagarre mais pas entre eux. On vous l’annonçait depuis quelques jours. Kevin-Prince Boateng n’avait toujours pas digéré son statut de remplaçant lors du premier match contre les Etats-Unis et l’a fait savoir au sélectionneur Kwesi Appiah. En début de semaine, lors d’une séance d’entrainement, le joueur de Schalke 04 a insulté et en est presque venu aux mains avec son entraineur parce ce dernier lui aurait fait une remontrance devant tout le groupe.

Muntari pour l’affaire des primes !

Suspendu pour accumulation de cartons jaunes, Sulley Muntari ne devait déjà pas prendre part à cette dernière rencontre de groupe. Mais le milieu de terrain du Milan AC, au cœur de la lutte pour la réclamation des primes avant de jouer le Portugal a été coupable d’une gifle sur un responsable de la GFA (fédération ghanéenne de football).

Il s’agit de Moses Parker, propriétaire du club ghanéen de Medeama. Ce dernier aurait souligné l’immaturité des joueurs dans la grève pour les primes lors d’une réunionmercredi en indexant Muntari. L’ancien Intériste connu pour son manque de sang-froid s’est précipité vers le dirigeant et lui a craché ses quatre vérités.

Voilà qui n’augure pas d’un bon état d’esprit au sein des Black stars à quelques heures d’un match aussi important.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com