Belgique Paul-José Mpoku : « Ma tête est au Standard »

Paul-José Mpoku

Paul-José Mpoku et le Standard ont réalisé une superbe performance en arrachant la qualification pour les barrages de la Ligue des champions. Le troisième tour préliminaire de la plus prestigieuse des competitions européennes constituera un bon souvenir pour les Rouches. Tenus en échec à l’aller par le Panathinaikos (0-0), les Liégeois sont allés s’imposer à Athènes (1-2) mardi. Qualifiés pour les barrages (aller 19/20 août, retour 26/27), ils connaîtront leurs adversaires vendredi. Mené à la marque suite à un but contre son camp d’Arslanagic (17e), le Standard a frappé à deux reprises par Mbombo (36e) et Paul-José Mpoku (41e).

 

 

Alors qu’il était sur le banc, Paul-José Mpoku a dû renter au jeu plus rapidement que prévu. Blessé, Mujangi-Bia a cédé sa place à Mpoku (20e), qui a joué un rôle important dans ce succès à Athènes.
« Ce n’était pas facile pour moi de rentrer dans le match sans échauffement, avoue Paul-José Mpoku dans les propos relayés par La Dernière Heure. Je n’ai eu que quelques minutes pour me préparer. J’ai juste donné le meilleur de moi-même pour aider l’équipe. »
Paul-José Mpoku a bien gardé le ballon et sous son impulsion, le duo De Camargo-Mbombo a trouvé le chemin de l’égalisation (1-1). Après cela, l’attaquant belge d’origine congolaise y est allé d’un numéro personnel ponctué par un tir victorieux de l’extérieur du rectangle (1-2).
« Je récupère un ballon de Yannis, je pense à éliminer mon homme et à placer le ballon au deuxième poteau. J’ai de la chance, c’est rentré. C’est un des meilleurs buts de ma carrière. On a plié sous la pression, mais on a tenu bon. On a bien défendu et on a encore pu compter sur un grand Kawashima, qui a sauvé quelques balles chaudes en fin de rencontre. Mais il faut féliciter tout le monde. On savait que cela allait être dur, mais, comme souvent depuis ce début de saison, on a fait preuve de caractère. Les jeunes ont fait le job, je pense à Tortol et à Yannis. On doit aussi les féliciter. On a tous affiché la mentalité Standard. »

 

Au tour suivant, Paul-José Mpoku pourrait retrouver Naples. Le club italien suit toujours attentivement le joueur du Standard. « Naples ? Je n’ai pas de préférence. On sait que ce sera un adversaire de gros calibre. Mais si on peut tomber contre le moins fort, ce serait mieux. » Lorsqu’on insiste pour savoir s’il voudrait jouer contre Naples, le médian coupe court et précise : « Ma tête est au Standard, le reste ne m’intéresse pas, je laisse ça aux agents et à la direction. Je n’espère pas jouer contre Naples. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com