Afrique [exclu] Itw avec Patrice Neveu: « cette CAN va offrir des matchs de qualité »

neveuu

La CAN 2015 démarre ce samedi en Guinée équatoriale. Africa Top Sports a joint l’entraineur français patrice neveu pour son analyse de la compétition. L’ancien sélectionneur de la Mauritanie nous livre ses idées.

La 30è édition de la CAN démarre ce samedi. Quel regard portez-vous sur la compétition ?

A la lecture des 16 équipes qualifiées, spontanément on s’aperçoit que la qualité des équipes, démontre que chaque CAN 2015 donne une plus value au football Africain. Ce qui me fait dire que cette coupe d’Afrique va nous offrir des matchs de qualité.

Sur quelle équipe mettez-vous une pièce pour le trophée ?

Ma logique de technicien m’incite à vous dire que l’on ne pourra dégager une étiquette de pseudo favori à une équipe qu’après les matchs du premier tour. Pas avant !

La Guinée équatoriale sera t-elle à la hauteur de l’événement ? Les équipes se plaignent déjà…

Je l’espère vivement pour le continent, pour l’Afrique qui doit renvoyer au monde, à l’Europe toute sa ferveur, sa convivialité, son union (dans cette période de tension dans le monde) et tout son potentiel sportif. Je comprends fort bien mes collègues entraineurs, joueurs et le responsable de sélections. Le début du tournoi approche, la pression monte et aussi très logiquement, ils souhaitent les meilleures conditions pour se préparer.

Car comme souvent, les gens oublieront tous les problèmes externes et seul le résultat final des matchs comptera. Mais si l’on revient quelques mois en arrière il n’y avait pas pléthores de pays pour organiser au dernier moment cette CAN. Le chef de l’Etat Equatorien Mr Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et la Fédération Equatorienne  ont  eu le mérite de dire oui à la CAF pour organiser cette CAN. Ainsi, en si peu de temps la Guinée Equatoriale se trouve confrontée à relever deux challenges, organisationnel et sportif car leur équipe nationale devra faire bonne figure à cette CAN.

Je le disais il y a quelques jours à cette édition de la CAN, il risque d’y avoir des petits couacs dans l’organisation (entrainement, hébergement, transport etc). Participer à une CAN est un grand événement pour chaque nation. Légitimement beaucoup d’équipes qualifiées, aspirent à prendre ou toucher le sésame. Malgré toutes ces motivations, je reste persuadé qu’il faille que  les membres de chaque Fédération, les techniciens, les joueurs, les arbitres les supporters vont devoir restés indulgent et que devra primer dans les têtes les matchs officiels.  Le pragmatisme va être de rigueur.

neveu (Copier)

La CAN c’est une compétition qui vous a toujours fasciné ?

Oui passionné que je suis  du métier d’entraineur et du continent Africain, c’est une compétition magnifique c’est le must ! Les émotions qu’elle véhicule sont géniales, tu ne les retrouves nulle part ailleurs. Quand tu aimes l’Afrique et qu’en plus tu y exerces ton métier, c’est fabuleux. Tu es dans l’émotion ….et c’est bien là la vraie joie de vivre !

En tant que Coach, tu es au summum de ton adrénaline (positive), la responsabilité est grande de manager une nation. Les retombées pour la nation, le peuple sont tellement fortes quelles ne sont pas palpables. A la lecture de certains groupes, on s’aperçoit que le premier tour sera plus exaltant que celui d’un Mondial.

Personnellement, où se trouve actuellement Patrice Neveu ?

Je suis actuellement en France depuis fin Août. J’ai repris le sport pour garder la vitalité car après tant d’années passées à exercer à l’étranger, le coach a tendance à s’oublier et ne penser que football, le métier est tellement prenant et exaltant.

Après ce petit break, bien évidement, j’ai hâte de rebondir sur un challenge. Comme on dit, j’ai encore grand faim de terrain, mon environnement football me manque c’est une évidence. La CAN j’y participerai en tant que consultant sur Canal + pour quelques matchs et le reste du temps je suivrai les rencontres avec mon petit calepin.

Des contacts depuis votre départ de la Mauritanie ?

Dès mon départ de la Mauritanie, j’ai eu des contacts avec des clubs, mais j’ai préféré souffler quelques mois pour recharger les batteries. Après cette CAN, il y de grandes compétitions à préparer sur le continent Africain CHAN, CAN, MONDIAL.

Pour bien vivre, j’ai besoin de mon environnement football et des challenges à relever c’est ma nature, mon art de vivre.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com