Autres Sports [Exclu] Interview avec Jean Louis Schlesser, pilote et constructeur

1 (11)

Après le  Norvegien Petter Solberg, champion du Monde des Rallyes et premier Champion du Monde de Rallycross, un autre Champion du Monde Fia a bien voulu nous accorder une interview. Champion du Monde en Sport-Prototypes en 1989 et 1990, il est surtout connu pour ses exploits en Rallye Raid sur des buggys de sa fabrication, avec sur son tableau de chasse deux victoires au Dakar et 5 titres de Coupe du Monde en Rallye Raid. Il a remporté les 5 premières éditions de l’Africa Eco Race et en est actuellement l’organisateur. Il c’est  Jean Louis Schlesser.

L’Africa Eco Race s’est déroulé en début d’année en partant de France pour se terminer au Sénégal. Quel bilan dressez-vous de cette édition 2015?

Un bilan excellent compte tenu de toutes les problématiques extra-sportives. Nous étions 400 personnes à se déplacer de bivouac en bivouac, nous n’avons pas eu de gros pépins en course.

Avec un nombre d’engagés plutôt réduit, l’absence d’équipe officiel, votre épreuve ne souffre-t-elle pas de la comparaison face au Dakar?

Nous n’avons pas la vocation à être une course d’équipe exclusivement officielle. Notre épreuve a aussi beaucoup d’amateurs éclairés et de compétiteurs qui veulent vivre une aventure

Vous avez décidé d’organiser l’Africa Eco Race après l’exil du Dakar vers l’Amérique Latine pour cause de crainte de menace terroriste. Finalement, vous avez prouvé qu’on peut très bien organiser une compétition dans cette région. Comment avez vous géré ce risque mais aussi la crainte de l’Ebola?

Ebola, comme on le voit aujourd’hui, n’était pas un risque majeur puisqu’on en parle plus mais les pays que nous avons traversés avaient pris des dispositions en amont, leurs frontières étaient fermées aux voyageurs qui pouvaient présenter des risques du fait de leur provenance.

2 (3)

Un Africa Eco Race passant par l’Alger est il envisageable?

Pourquoi pas un jour ? Les paysages du sud algérien sont à couper le souffle.

Pouvez vous nous parler de l’organisation de ce rallye en terme de logistique? Il ya également d’autres actions que vous menez parallèlement à la course.

Vous vous doutez bien que la logistique c’est ce qui a de plus difficile et lourd à supporter, c’est un  travail de longue haleine. Effectivement, je me rends souvent dans les pays qui nous reçoivent et principalement en Mauritanie pour des débriefings et pour rencontrer les différents ministères.

Parlons du Schlesser compétiteur, vous avez remporté toute les éditions d’Africa Eco Race avant celle de 2015, vous êtes également double vainqueur du Dakar, on connait un peu vos faits d’armes en prototype mais peu de gens connaissent sans doute que vous avez aussi couru en F1.

J’ai eu une très longue carrière c’est pour cette raison que les plus jeunes ignorent mes titres de Champion du Monde en sports prototype et mes autres titres aussi en circuit. Cette période de ma vie a été extrêmement passionnante mais tout aussi difficile pour obtenir le plus haut niveau.

Un défi en rallye ne vous tente-t-il pas, pourquoi pas un rallye en Afrique pour le grand amoureux de l’Afrique que vous êtes.

Le projet en cours est l’Africa Eco Race dans deux ans, avec un buggy complètement électrique