Belgique Europa League-Anderlecht : Kara Mbodj heureux de marquer

Kara Mbodj

Face à l’Olympiacos, le Sporting Anderlecht a confirmé son retour à l’avant-plan, au grand bonheur de son défenseur Kara Mbodj. Le Sporting Anderlecht n’a pas manqué son retour en Europa League : face à l’Olympiacos, le club bruxellois a montré du bon et du moins bon mais a assuré l’essentiel (1-0) avant le seizième de finale retour en Grèce.

C’est un Kara Mbodj modeste qui s’est présenté devant le micro  de la RTBF après la victoire d’Anderlecht. Le défenseur international sénégalais, auteur du seul but de la rencontre, a voulu mettre en avant ses équipiers avant lui.

« Je veux d’abord féliciter mes coéquipiers. On a vu une équipe solidaire, qui avait envie. On avait une bonne équipe en face. »

Dernier atout belge de la deuxième grande compétition européenne, le Sporting Anderlecht apparaissait avant la rencontre dans une bien meilleure forme qu’à l’occasion de ses différentes prestations lors de la phase de poules de cette même C3. Les joueurs de Besnik Hasi devaient désormais confirmer ce renouveau face à un adversaire bien plus coriace. Effectivement, l’Olympiacos a donné du fil à retorde à Anderlecht en première période, et surtout en début de deuxième mi-temps.

« Ils ont dominé les 25 premières minutes de la deuxième période. Ils étaient bien en place, ils ont dominé. Mais on a gardé le zéro derrière. On a eu la chance de marquer et on l’a fait. »

Ce but, c’est Kara qui l’a inscrit, d’une reprise acrobatique consécutive à une bourde de Roberto. « Quand j’ai vu que le gardien repoussait mal le ballon, il n’y avait qu’une seule chose à faire: toucher ce ballon pour le mettre dans le but »,  déclare kara. « Je l’ai fait. Je suis content de marquer. »

Un but surprenant, qui a même fait douter l’arbitre de ligne, qui a d’abord vu un hors-jeu, inexistant: « J’étais calme. Peu importe la décision, le match reprend après donc cela ne sert à rien de s’énerver », termine le défenseur bruxellois. « Tant mieux si il le valide car il n’y a pas de faute, pas de hors-jeu, rien. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com