Afrique Gabon: Au secours des joueurs d’Akanda FC

akand

A moins de 100 jours du début de la CAN 2017 au Gabon, l’actualité footballistique du pays est marquée par la grève des joueurs de l’Akanda FC, club de première division qui réclament 11 mois de salaire non payé. La situation semble désespérée.

Depuis plusieurs jours, les joueurs d’Akanda (finaliste de la Coupe du Gabon) multiplient les sit-ins devant le domicile de Frédéric Gassita, le président du club. Avec des banderoles sur lesquels on peut notamment lire leur désarroi face à ces nombreux mois sans salaire. « Les autres clubs ont repris l’entraînement, en vue du début du championnat, le 5 novembre prochain. Même si on sait qu’au Gabon, les retards dans le versement des salaires sont fréquents, presque onze mois, c’est inacceptable. Où est l’argent ? Il a dû partir dans certaines poches » racontait il y a quelques jours Wilfried Abessolo, joueur du club à Jeune Afrique.

Dans ce combat, les joueurs d’Akanda peuvent compter sur l’ANFPG (Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon), membre de la FifPro (Fédération internationale des footballeurs professionnels) qui défend les droits des footballeurs dans le monde. Une campagne « Stop à l’esclavage des Footballeurs » déclenchée sur les réseaux sociaux a déjà reçu les soutiens de sportifs gabonais à l’étranger tels que Didier Ovono, la basketteuse Géraldine Robert, etc…

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !