Afrique Mondial 2018 -Nabil Maaloul : « On a essayé de faire intégrer rapidement les binationaux »

Pour composer l’équipe nationale de la Tunisie pour le Mondial 2018, le sélectionneur Nabil Maaloul a dû attirer des joueurs nés en Europe qui résistaient jusque-là à rejoindre les Aigles. Un quart de la sélection a grandi en France et certains ne parlent même pas l’arabe.

La Tunisie s’est qualifiée pour sa cinquième Coupe du monde de football, la première depuis 2006. Elle souhaite réaliser l’exploit de passer les poules lors du Mondial 2018, alors qu’elle devra affronter les Diables Rouges de la Belgique le 23 juin, mais aussi l’Angleterre (le 18 juin) et le Panama (le 28 juin). Pour ce faire, elle a fait appel à de nombreux binationaux, franco-tunisien, qui ne parlent pas toujours l’arabe.

Nabil Maaloul a souligné jeudi à l’AFP que tout s’était « très bien passé avec les nouveaux joueurs » binationaux qui ont intégré l’équipe après la qualification au Mondial-2018, à la veille du match amical de préparation contre l’Iran. « On a essayé de les faire intégrer rapidement », a-t-il indiqué au sujet de Ellyes Skhiri (Montpellier), Mouez Hassen (Châteauroux), Seïfeddine Khaoui (Troyes), ou encore Yohan Benalouane (Leicester).

Sur le terrain, le sélectionneur Nabil Maaloul jongle entre les langues, «Paaasse ! », «Hadiii ! ». Pour le Mondial 2018, un quart de la sélection nationale tunisienne a grandi en France, et les quatre derniers binationaux à avoir rejoint les Aigles de Carthage ne parlent pas tous arabe. Ellyes Skhiri (Montpellier), Mouez Hassen (Châteauroux), Seïfeddine Khaoui (Troyes), ou encore Yohan Benalouane (Leicester), tous formés sur les pelouses françaises, ont enfilé le maillot rouge pour la première fois cette semaine, à l’occasion du stage précédant les matches amicaux contre l’Iran (vendredi) et le Costa Rica (mardi prochain).

« On a axé notre travail sur la cohésion vu qu’il y a de nouveaux venus avec l’équipe nationale », a-t-il ajouté dans une conférence presse relayé par l’AFP.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com