Afrique CM 2018: Jusque-là, les arbitres africains font le travail

Dänemarks Kjaer (r) und Christensen diskutieren mit Schiedsrichter Bakary Gassama die Elfmeterentscheidung. Foto: Martin Meissner/AP

Si les résultats sur le terrain ne sont pas encore à la hauteur des attentes, l’Afrique peut-être fier de ses hommes en noir à la Coupe du monde de la FIFA, Russie 2018. Après deux sorties, toute la planète a souligné le bon comportement des arbitres Papa Gassama et Malang Diedhiou.

 

Premier à entrer en lice, le meilleur sifflet du continent, le Gambien Papa Bakary Gassama a tenu son rang. Dans une rencontre globalement maitrisée, il n’a pas hésité à faire recours au VAR (Video assistance refereing) pour désigner le point de penalty au profit du Pérou contre le Danemark. Mais Cueva enverra son tir dans les airs.

Le Sénégalais Malang Diedhiou a dû gérer en in de rencontre entre la Servie et le Costa ica une brouille entre Nemanja Matic et le banc adverse. Avec autorité, il a également consulté la vidéo pour infliger un carton jaune à Aleksandar Prijovic qui venait de laisser trainer sa main dans l’oeil d’un adversaire.

Ce lundi, le Zambien Janny Sikazwe sera au sifflet de Belgique – Panama. Il sera accompagné de l’Angolais Jerson Emiliano dos Santos et du Sud-africain Zakhele Siwela. En attendant les Algériens Mehdi Charef et l’Egyptien Grisha.

Ne reste qu’aux joueurs africains de suivre le mouvement.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com