Afrique CAF Ligue des Champions : Vita Club accuse Simba de tentative d’empoisonnement

Eliminée par Simba, l’AS Vita Club dénonce les conditions d’accueil subies à Dar Es Salam lors de la 6eme journée des poules de Ligue des Champions.

Que s’est-il passé le 16 mars au National Stadium de Dar es Salaam ? Florent Ibenge, l’entraîneur de l’AS Vita Club, a sa petite idée, laquelle pourrait expliquer la défaite de son équipe. Au micro de RFI, Florent Ibenge a raconté l’accueil cauchemardesque reçu par les Dauphins Noirs lors de ce déplacement décisif à Dar Es Salam.

« La veille du match pour s’entraîner, on a dû se battre. Ils n’ont pas voulu qu’on rentre au stade, ils ont laissé notre bus dehors pendant je ne sais combien de temps. Il y a donc eu des échauffourées, raconte l’entraîneur de V.Club. Le jour du match, on n’a pas pu accéder à notre vestiaire parce qu’il avait été aspergé par je ne sais quelle substance. C’est d’ailleurs le coordinateur de la CAF pour le match qui est venu pour accueillir pour nous dire de ne pas entrer dans le vestiaire. Il l’avait lui-même ouvert le vestiaire et constaté que ce n’était pas possible d’y rester. On s’est habillés à même le sol, dans le couloir, avec quelques émanations qui continuaient à sortir du vestiaire. On a dû mettre des masques ! »

Le pire était à venir. « Une chose que je n’avais encore jamais vue s’est produite le samedi, raconte Florent Ibenge. Pendant le match, on a eu de l’eau « piégée ». Quelques bouteilles sentaient fort, mais rien ne dit que toutes celles qu’on a eues ne contenaient pas une petite dose, qui fait que nous avons pu être fatigués. J’ai saisi les officiels de la CAF au moment où c’était flagrant. Sur un arrêt de jeu, deux joueurs sont venus me voir pour me demander de l’eau, un de mes joueurs et un joueur de Simba. Je leur ai donné chacun une bouteille. Les deux étaient piégées. Mon joueur a tout de suite recraché. L’autre, qui voulait se rafraîchir, s’est aspergé et a eu des problèmes au niveau des yeux ! J’ai donné les bouteilles au commissaire… »

Saisie du dossier, la Confédération africaine de football réserve sa réaction. En attendant, Florent Ibenge en a gros sur la patate. « C’est inadmissible, on fait du football ! Je ne comprends pas qu’on puisse traiter un adversaire de cette façon-là. C’est une tentative d’empoisonnement, a-t-il lâché. Si vous buvez de cette eau, vous pouvez vous retrouver à l’hôpital. »

La Confédération Africaine de Football (CAF) a ouvert une enquête, qui devrait aboutir avant le quart de finale aller que Simba doit disputer le 5 ou le 6 avril, dans ce même stade, face au TP Mazembe, un autre club congolais.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

4 Commentaires

  1. Martin masefani

    C’est bien mais il faut que le commissaire du match confirme cela dans son rapport et que la CAF doit être impartial car on a vu des Pareils recours dont la CAF jusqu’à ce jour n’as pas répondu favorablement, le cas de vitæ contre enymba

  2. Amede Banzuzi

    Vraiment le football est un jeux de faire play et non de comportement pareil, si je me souviens aussi ally haly d’Égypte avais aussi accusé le fc simba du Tanzanie sur le même problème , vraiment si cela et vraiment réel la commission caf enquête doivent prendre une décision pour le club fc simba, et pour donner aussi leçon aux autres qui pourrait tante de le faire

  3. Munkie christian

    Caf doit prendre de mesure pour nous des africain so on perd y toujour de raison

  4. Delphin Tesa Lupila

    Nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *