Afrique [exclu] Patrice Neveu : “l’objectif est d’être présent à la CAN au Cameroun”

Le mois derniers, les sélections africaines étaient heureuses de retrouver les matchs internationaux. Après 11 mois d’attente. Le Gabon a été dominé 0-2 par le Bénin.

Avec le sélectionneur Patrice Neveu des Panrhères, nous faisons le bilan de ces 10 jours de stage. Il se projette également sur le mois prochain.

Une première défaite en 5 matchs avec le Gabon. Il n’y a pas de quoi s’affoler…

S’affoler, non surtout pas et ceci pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il manquait 5 à 6 joueurs habituellement titulaires dans l’équipe lors des derniers matchs. Cela m’a permis d’incorporer des jeunes dans le collectif et certains pour leur première sélection (Obissa Sidney, Fotso Nouby, Ndzengue Fahd), également de donner du temps de jeu à certains joueurs pour mieux les tester .

Au contraire cette défaite au score et c’est ce qui compte au haut niveau (bravo aux Béninois) doit faire prendre conscience au collectif qu’à la lecture du jeu, c’est un match que l’on ne doit pas perdre. Mais restons des compétiteurs intègres. S’il y a eu défaite, il y a bien sûr des raisons très précises que j’ai ciblé. J’en ai parlé calmement avec mes joueurs avant leur retour en club afin qu’ils puissent revenir en novembre l’esprit clair.

Quel bilan faites-vous de cette semaine de stage des Panthères ?

Malgré toutes ces absences, ce fut un bon stage absolument nécessaire et qui m’a donné beaucoup d’enseignements pour les matchs officiels à venir.
Le Portugal fut le pays idéal avec de supers conditions climatiques et installations sportives. Il y avait tellement longtemps que le collectif ne s’était pas retrouvé cela m’a permis de faire retravailler nos fondamentaux et principes de jeu, en outre de retrouver une vie de groupe.

Il y avait aussi beaucoup d’absences (Aubameyang, Lemina, etc). Avez-vous pu voir des joueurs que vous espériez ?

Je cherche à donner de la profondeur à mon banc de touche. Ainsi, vu les absences, c’était le moment. J’ai pu incorporer des jeunes et étalonner leurs potentiels au cours des entrainements ou en match pour ceux qui ont participé à la rencontre.

L’important c’est le mois prochain et la double confrontation contre la Gambie. A cette étape, pensez-vous que le Gabon est favori ?

Double confrontation il y a 6 points en jeu sur deux matchs en 5 jours. Ne nous mettons pas d’étiquette de favori, restons concentrés sur nos objectifs.
Prenons les matchs un à un, ne soyons pas calculateur avant. C’est une mauvaise approche. Le football au haut niveau ce n’est pas des ‘si on”. C’est ce que nous devons faire et respecter l’adversaire. Les pensées des joueurs doivent être uniquement axées sur une volonté collective de jouer notre football (celui qui nous a permis un bon début depuis 2019) et surtout de ne pas déjouer du fait de l’enjeu et de notre dernière défaite. J’y tiens car il y a eu de très bonnes choses de réalisées contre le Benin.

Malgré la défaite, penser différemment serait une erreur. Je connais bien l’équipe nationale de Gambie et bien sûr vu leur collectif et individualité, j’ai conscience de leurs intentions sur ce match aller. En football il ne faut jamais penser être supérieur ce sont les actes qui comptent dès le début de la rencontre mes joueurs le savent. Notre objectif est d’être présent à la CAN 2022 au Cameroun, mes joueurs sont des compétiteurs avertis ils doivent tous être animés de réaliser une grande performance individuelle pour le collectif contre la Gambie à Franceville. Ce match à Franceville est une opportunité de valider nos bons débuts dans cette phase éliminatoires CAN 2022. J’espère que nos supporters pourront être derrière les Panthères, à encourager mes joueurs comme contre l’Angola à Franceville nous avons besoin d’eux c’est une certitude !

Qu’attendez-vous de vos joueurs d’ici novembre ?

J’espère que les blessés seront tous rétablis. Je compte sur eux afin qu’ils prennent toutes leurs précautions pour ne pas être touchés par le COVID19.
Dans ce sens très rapidement je vais donner une pré -liste élargie pour éviter des mauvaises surprises.

Un mot sur votre adversaire de Lisbonne.
Je félicite les Béninois pour leur victoire. Le Benin est une équipe solide homogène qui nous a rappelé qu’en football, l’engagement physique total était nécessaire pour faire valoir avec efficacité son football. Je leur souhaite bonne chance pour la suite des compétitions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *