Foot Afrique Aliou Cissé : « Bouna Sarr n’a pas fait un choix par défaut »

Jacques PEKEMSI




Aliou Cissé avoue n’avoir pas couru derrière Bouna Sarr pour le convaincre. En conférence de presse ce vendredi, le sélectionneur du Sénégal a répondu aux commentaires qui estiment que le joueur du Bayern aurait fait un choix par défaut. 

La première sélection de Bouna Sarr confirmée ce vendredi dans la liste du Sénégal est largement commentée depuis quelques jours. Aliou Cissé a confié n’avoir pas été obligé de se surpasser pour convaincre l’ancien joueur de l’OM.

« Je peux vous garantir ! Je peux vous dire que je n’ai eu depuis que je suis à la tête de cette sélection, à courir derrière un joueur ou bien supplier un joueur pour qu’il vienne jouer pour notre pays. Par contre, le travail que nous fournissons depuis quelques années, les résultats obtenus et la façon dont nos joueurs, en terme d’engagement, de patriotisme, viennent défendre les couleurs de l’équipe nationale du Sénégal, parlent d’eux-mêmes » a confié Cissé à la presse.

Pour lui, Bouna n’a pas fait un choix par défaut en venant au Sénégal. Son arrivée d’ailleurs devrait va profiter à une sélection qui est clairement en manque de joueurs sur les côtés.

« Je ne crois pas que Bouna ait fait un choix par défaut. Je pense aussi que le fait qu’il connaisse aussi d’autres garçons dans la tanière, l’ont conforté à faire son choix de venir nous rejoindre. Nous sommes très content de l’avoir avec nous, parce que c’est un bon joueur, parce que c’est un joueur expérimenté, mais du fait aussi que dans ce secteur nous devons nous renforcer. Avec la blessure de Moussa Wagué, pratiquement un an il n’a pas compétit, il n’a repris la course que la semaine dernière. Youssouf Sabaly, sa blessure est en train de s’améliorer mais on n’a aucune vision de quand est-ce qu’il sera opérationnel » a-t-il ajouté.  

 


Articles récents

Un commentaire

  1. Honte au Sénégal ….Qu’il aille servir son maitre. Quelle honte pour les Africains, sans cœur, sans honneur… Si à 29 ans Alban Lafont (qui dit de ne pas parler du Burkina avec lui et ne jure que par la France) décide de rejoindre le Burkina, nous on va le fusiller, lui et l’entraineur qui le convoque…. Les peuples ne sont pas les mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *