Mondial 2022 Mondial 2022 – Luis Enrique: « Mes joueurs ont parfaitement représenté mon idée du football »



Malgré l’élimination contre le Maroc (0-0 a.p., 3-0 t.a.b.), Luis Enrique a défendu ses joueurs. L’Espagne « a dominé » mais « a juste manqué d’un but » selon le sélectionneur espagnol rapporte Le Figaro. L’ancien joueur du Barça se dit « triste » mais « fier » car ses joueurs « ont parfaitement représenté son idée du football ».

Votre style de jeu a-t-il fini par causer votre perte ?

« On a dominé le match, il nous a juste manqué un but. On a généré des situations de danger, face à un adversaire retranché derrière. On aurait pu être plus efficaces dans les derniers mètres, c’est vrai. Mais cette zone, c’est là où l’espace-temps est le plus réduit. On aurait pu créer plus, mais je suis plus que satisfait de ce qu’ont fait mes joueurs. Ils ont parfaitement représenté mon idée de football ».

Comment expliquez-vous les trois ratés aux tirs au but ?

« La raison, elle est simple : C’est moi qui ai choisi les trois premiers tireurs. Je pensais que c’étaient les meilleurs tireurs sur le terrain à ce moment-là. À partir du troisième tireur, j’ai laissé les joueurs décider. Eh bien, vous, voyez, j’ai eu du flair, hein ? Mais si je devais recommencer, je ferais la même chose, je choisirais les trois mêmes tireurs. La seule chose que je changerais, c’est que j’enlèverais (Yassine) Bounou des cages ».

Qu’avez-vous dit à vos joueurs après l’élimination ?

« La seule chose importante dans ce sport, c’est la capacité qu’on a à rendre heureux beaucoup de gens, des inconnus même. Quand je regarde la passion avec laquelle ils vivent cela en Argentine, je me dis +ouf, cette pression!+. Dans ces extrêmes, cela n’aide pas, ça pénalise. Un peu de tranquillité, de soutien, c’est ce dont les joueurs ont besoin. Ce n’est pas une guerre, c’est un sport où l’on représente notre pays. On est tristes, on a un sentiment de déception mais j’ai félicité mes joueurs pour leur comportement durant tout le tournoi. S’il y a un responsable, c’est moi, pas eux. La vie continue, j’espère que cela leur servira dans l’avenir ».


Articles récents