Korhogo : Les morts attendront la fin de la CAN 2023 pour être enterrés

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com




La Décision rappelle celles prises dans de nombreux pays au moment de la pandémie de la Covid-19. Et pourtant, il n’en est rien cette fois, puisqu’il s’agit de la CAN 2023, une compétition sportive supposée être une fête.

A Korhogo, ville du grand nord ivoirien et une des cinq villes qui accueillent la compétition, il ne se passe plus de funérailles ni de cérémonie de mariage depuis le 25 décembre 2024. Ainsi en a décidé le chef canton de la localité à travers un communiqué.

« Sa Majesté Issa Coulibaly, Chef de canton de Korhogo, chef central des cantons du Poro, Premier vice-président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, chef des terres et bois sacrés de Korhogo, voudrait informer les populations de la région du Poro, les chefs de cantons, les chefs de village, les chefs de quartier et chefs de communautés que par rapport à la CAN 2023, les funérailles et les mariages seront suspendus à partir du 25 décembre 2023 jusqu’au 15 février 2024 », peut-on lire dans un communiqué officiel.

Cette décision, de sources proches du chef canton, a été prise pour garantir le calme et la sérénité durant la CAN 2023. Toutefois, elle suscite des indignations, certains estimant qu’elle prive les populations de Korhogo de leurs libertés individuelles et porte atteinte aux traditions culturelles.


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *