CAN 2023 : Le Mali composte son billet pour les quarts de finale !

Journaliste sportif rédacteur à Africa Top Sports. Amoureux de tous les sports, le football en l'occurrence. Passionné du micro, j'ai débuté le journalisme en 2012.




Le Mali bat (2-1) le Burkina Faso et valide son ticket pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, Côte d’Ivoire 2023.

La sélection malienne de football a pris les devants d’entrée dans ce derby : sur un centre de Hamari Traoré, la tête d’Amadou Haidara a trouvé le poteau droit de Koffi avant de revenir dans les pieds de Tapsoba. Surpris, le défenseur a remis instinctivement le ballon à son portier sans maîtriser son geste et ouvert le score contre son camp (1-0, 3e). Une entame délicate pour les Burkinabè, qui allaient devoir redoubler d’efforts pour ne pas voir la rencontre leur échapper rapidement.

D’autant plus que les quelques tentatives des Étalons ont manqué de tranchant pour inquiéter sérieusement le portier malien. Les hommes d’Éric Chelle n’ont pas tardé à se procurer une nouvelle situation dangereuse, grâce à une bonne percée de Kamory Doumbia. La pépite du milieu de terrain malien a monopolisé trois joueurs avant de servir Adama Noss Traoré, qui a déclenché une frappe puissante à l’entrée de la surface sans cadrer (15e). Traoré lui a rendu la faveur quelques minutes plus tard en le servant à son tour devant le but, mais Doumbia a buté sur Koffi (23e) avant que le hors-jeu soit signalé.

L’apathie des Étalons s’est accentuée de plus en plus, sauf pour leur gardien Hervé Koffi qui a maintenu son équipe dans la partie face aux nombreuses tentatives maliennes. Sinayoko a menacé la cage à deux reprises (30e, 35e) sans trouver les filets, tout comme Kamory Doumbia qui a frôlé le poteau gauche sur une frappe croisée (33e). Le K.O. n’était pas loin pour les Burkinabè. Seul Tapsoba, voulant se racheter, a tenté de sonner la révolte en arrivant lancé dans la surface malienne sur un ballon haut (39e). Un effort insuffisant, à l’image de la première période du Burkina Faso, puisque sa tête est passée largement au-dessus du but de Diarra.

Le Mali en maîtrise au cœur du jeu

Avec plus d’une vingtaine de ballons perdus lors du premier acte, les Étalons n’ont clairement pas fait le poids au milieu de terrain. Le récital des Maliens s’est poursuivi dès leur retour sur la pelouse, avec Sinayoko qui a doublé la mise en trompant enfin Koffi d’un ballon entre les jambes (2-0, 47e). Les joueurs burkinabè, sans solution, semblaient déjà à terre.

La main de Kouyaté dans la surface est venue à point nommé pour leur redonner espoir. Bertrand Traoré a pu réduire l’écart sur pénalty (56e) et relancer son équipe dans ce huitième de finale, jusqu’à lors à sens unique. Si les Aigles sont restés les plus remuants devant, les Étalons ont enfin sorti la tête de l’eau en ne passant pas loin du but de l’égalisation sur une occasion à bout portant de Badolo, barré in extremis par Diarra (73e).

Avec seulement un petit but d’avance, les hommes d’Éric Chelle n’étaient pas encore à l’abri de voir le match se renverser. Les Burkinabè ont poussé jusque dans les dernières minutes et Issoufou Dayo a cru égaliser en propulsant le ballon dans les filets juste avant le temps additionnel (90e). Mais sa joie a été de courte durée puisque l’arbitre a rapidement annulé son but pour un hors-jeu évident, scellant en même temps la victoire des Maliens. Avec cette qualification en quarts de finale, où ils affronteront la Côte d’Ivoire, les Aigles réalisent leur meilleur parcours depuis leur troisième place obtenue lors de la CAN 2013.

 

Feuille de match :

mardi 30 janvier 2024, 17H, stade Amadou Gon Coulibaly de Korhogo

Huitièmes de finale, CAN 2023

Arbitre : Ibrahim Mutaz

Mali vs Burkina Faso : 2-1

Buteurs : E. Tapsoba (csc), Sinayoko, pour le Mali, Bertrand Traoré pour le Burkina Faso

Avertissements : Sinayoko pour le Mali, Abdoul Tapsoba, Badolo, E. Tapsoba pour le Burkina Faso

Compo du Mali : Diarra – Traore, Kouyate, Niakate, Sacko – Coulibaly (Koita 74e), Camara (Fofana, 90+3), Haidara (Diabaté, 74e) – Doumbia – Sinayoko (Boubacar, 90+3), Noss Traoré (Samassékou, 74e)

Compo du Burkina Faso : Koffi – Yago (Nagalo, 46e), Tapsoba, Dayo, Kabaoré- Ouedraogo (Bansé, 68e), Toure – A. Tapsoba (Badolo, 46e), Sangare (Aziz, 87e), Bertrand Traore (Ouattara, 77e) – Konaté

 

Crédit photo : CAF


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *