Natation Natation : Phelps, meilleur athlète olympique de l’histoire

Il est décidément le plus fort. Le nageur américain Michael Phelps est entré mardi soir dans l’histoire des JO en décrochant une 19ème médaille olympique. Il devance ainsi  la gymnaste soviétique Larisa Latynina, titrée à 18 reprises dans les années entre 1956 et 1964.

Phelps n'a pas fini d'épater la planète olympiqueMême s’il se sait attendu sur chacune de ses courses, Michael Phelps savoure quand à lui chaque médaille comme si c’était le premier. Déjà inscrit dans le livre des records avec ses huit médailles d’or à Pékin il y a quatre ans, le nageur de Baltimore vient d’ajouter une nouvelle ligne à son histoire et à celle des JO. Mardi soir, il a décroché la 19ème médaille de sa carrière dans le bassin olympique de Londres au terme du 4×200 m nage libre que lui et ses partenaires ont dominé de la tête au pied. Phelps a ainsi dépassé les 18 médailles de la gymnaste soviétique Larisa Latynina, qui avait accumulé ses récompenses entre 1956 et 1964. Son palmarès affiche désormais 15 médailles d’or, 2 d’argent et 2 de bronze. «Ces 19 médailles démontrent que le travail acharné est récompensé. Ca m’a aidé à me rendre où je suis aujourd’hui. Il y a toutes sortes d’émotions mai j’ai encore d’autres courses encore. La chose la plus importante, c’est que tout est possible. J’ai décidé de faire quelque chose que personne n’avait fait auparavant. Sur le podium, je ne pouvais pas prononcer un mot. J’ai dit aux gars que j’étais désolé, je ne pouvais pas chanter avec eux, trop d’émotions », a confié Michael après la course, presque les larmes aux yeux. Son coéquipier du 4×200 Ryan Lochte est tout aussi admiratif qu’ému : «Nous n’avons pas discuté du record de Michael (Phelps). Nous étions concentrés sur ce que nous avions à faire, pour toucher le mur en premier. Nous allons le fêter avec lui. C’est incroyable, 19. Il est l’un des meilleurs compétiteurs et nageurs de l’histoire». Malgré l’émotion et toute l’admiration de la planète, le nageur s’est se montrer fair-play et n’a pas manqué de féliciter l’un de ses adversaires du jour. Le Français Yannick Agnel, nouvelle coqueluche des bassins qui avait remporté le 200 m la veille, a eu les éloges de l’ogre américain : « A Yannick, j’ai dit que hier, c’était sa course. J’ai vu beaucoup de courses dans ma vie mais le 200 d’hier est parmi les 5 plus grandes courses de tous les temps. Il est vraiment en pleine forme, je suis ravi de ne pas avoir été dans la course hier, je n’aurais pas survécu». Comme quoi, on peut être un grand champion et savoir reconnaitre la valeur des autres. Mais Phelps n’en a pas encore fini avec les médailles dans ces 30èmes olympiades. Après avoir mis du temps à décrocher l’or (l’argent sur 200 m papillon et le 4×100 quatre nages), l’Américain pourrait ajouter d’autres breloques à sa collection dans les autres compétitions de natation.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports