Afrique Marcel Desailly : « aujourd’hui, je suis libre ! »

Marcel Desailly ne devrait pas être présent demain à la grande soirée organisée au Vélodrome pour fêter les 20 ans de la victoire de l’OM à Munich, comme l’a précisé Basile Boli. Mais il n’oublie rien comme il le confie à l’Equipe :

– « Tout a été dit sur cette victoire ! Aucun club français ne l’a refait depuis, c’était un vrai moment de bonheur. Je n’ai passé qu’un an et trois mois à l’OM mais c’est comme si j’y avais passé cinq ans. On savait prendre le dessus sur les autres équipes.L’adversaire perdait 30% de ses moyens face à nous. »

– « J’ai reparlé de cette finale aux joueurs du Milan lorsque j’ai signé là-bas. Pour eux, cette défaite était inexplicable, comme leur incapacité à faire la différence au cours de cette rencontre. Pour eux, perdre face à l’OM, c’était incompréhensible. Ils n’ont jamais mis la performance marseillaise en avant. »

– « Quand j’y repense, c’est une autre vie pour moi. Le sentiment de plénitude que j’avais quand je jouais et quand je gagnais a été complètement balayé par ce que je vis aujourd’hui. Car aujourd’hui, je suis libre ! Joueur, vous ne voyez quasiment jamais votre famille, vous appartenez aux gens, vous êtes constamment en représentation. C’est bien de pouvoir se balader dans la rue sans qu’un mec vienne vous taper dans le dos en vous disant : « Hé, il faut gagner dimanche ! Aujourd’hui, je n’ai pas d’autre obligation que celle d’assumer ma notoriété ».

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS