Afrique Benin-Algérie (1-3) : Les réactions des deux sélectionneurs

Le Bénin s’est incliné lourdement (1-3) à domicile face à l’Algérie à l’issue de la 4ème journée des éliminatoires de la Coupe du Monde, Brésil 2014. Malgré cette lourde défaite, le coach des Écureuils  Manuel Amoros ne reconnait pas la supériorité des Verts.

« La sélection algérienne ne nous a pas été supérieure, même si l’issue du match était favorable pour elle. Cette défaite ne doit pas nous décourager, au contraire elle doit nous motiver à travailler davantage, surtout que nous avons bien rivalisé face à une équipe plus expérimentée. » 

« Nous allons préparer le prochain match contre le Mali, en essayant de jouer les troubles fêtes dans ce groupe. Quant à mon avenir avec les Ecureuils, je ne peux pas me prononcer. J’aurai une discussion avec le président de la fédération et on verra. Une chose est sûre, si on laisse cette équipe travailler dans le calme, elle sera plus performante à l’avenir ».

Vahid Halilhodzic a félicité ses poulains à la fin de la rencontre.

« Je félicite mes joueurs qui ont fait le match qu’il fallait, malgré quelques erreurs qui ont failli coûter cher. Depuis le début de la préparation de cette rencontre, je ne cessais de demander à mes joueurs de remporter ce match. Nous avons été menés au score à la demi-heure du jeu, mais cela n’a pas perturbé ni démoralisé le groupe, et c’est ce qui nous a permis de renverser la vapeur. Ce succès nous donne beaucoup d’espoir en prévision de la suite du parcours. Il nous permet également de nous rendre à Kigali avec un bon moral pour ramener la victoire. »

« Je sais que ça n’est jamais arrivé à l’équipe nationale de gagner deux matches de suite à l’extérieur lors des éliminatoires de la coupe du monde, mais je pense que cela pourrait constituer une source de motivation supplémentaire pour les joueurs afin d’aller s’imposer à Kigali. A propos de ce match, je dirai que je compte changer mon organisation de jeu suivant les forces et faiblesses de l’adversaire. »

« Quant à l’arbitrage, il a été tout simplement honnête. C’est avec des arbitres pareils que le football africain progresse, pas comme ça été le cas lors de la CAN. Je tiens enfin à dire que ceux qui avaient critiqué Slimani se sont rendus compte aujourd’hui qu’il est capable de faire beaucoup de belles choses, même s’il n’a pas les mêmes qualités que Falcao et Drogba ».

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. mili ishak

    C’est un résultat dopant pour le moral.

Comments are closed.