Afrique football CAN 2021 : António Conceição (Coach du Cameroun) « Le groupe a montré sa force de caractère »

Directeur Général à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Le Cameroun a pris la troisième place à l’issue du match de classement de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 disputée ce samedi face au Burkina Faso. Les Lions des Indomptables l’ont emporté grâce aux tirs au but (5-3), temps règlementaire 3-3. Les hommes du technicien portugais, António Conceição da Silva Oliveira ont pourtant été menés au score 3-0 avant de revenir.

En conférence de presse d’après match, il a répondu aux questions des journalistes accrédités parmi lesquels Dounia Mesli, notre envoyée spéciale au Cameroun.

Journaliste – Vous etes menés au score et vous avez égalisé puis finalement vous avez gagné aux tirs au but, quels sont les enseignements que vous avez tirés de ce match ?

Tout d’abord, on a couru le risque aujourd’hui en changeant pratiquement toute l’équipe, d’un point de vue physique, 48 heures après avoir joué 120 minutes. Pour une question de sécurité, je ne pouvais pas aligner la même équipe parce que ça sera incohérent de ma part. Je ne veux pas courir le risque avec les joueurs. C’est vrai qu’on parle de 3-0 mais mon opinion est qu’on prend des buts qu’on pouvait éviter. Le groupe a montré sa force de caractère et il est revenu et moi en tant qu’entraineur, j’ai pris les notes des choses positives et des choses négatives. On a donné l’opportunité à certains de se montrer, certains ont confirmé, d’autres non mais moi en tant qu’entraineur, je suis fier de la force de caractère que le groupe a affiché.

Journaliste – La mission des Lions Indomptables était de remporter la Coupe d’Afrique des Nations, vous avez remporté la troisième place, ce qui n’est pas mal, mais est-ce que vous pensez que vous avez atteint votre objectif et comme ce n’est pas le cas, est ce que vous allez continuer avec les Lions Indomptables jusqu’en Côte d’Ivoire l’année prochaine ou à la Coupe du Monde ?

Oui le premier objectif qu’on a c’est de ne pas terminer la compétition aujourd’hui mais d’être en finale. Pour moi, je le dis et je le répète qu’on n’a pas été en finale pour question de détails. Sur le match contre l’Egypte, on a été supérieur à eux. En première mi-temps si on gagnait 2-0, il y avait rien à dire, on a été supérieur à eux. Le football c’est ça, maintenant moi je suis content de la force de caractère que le groupe a montré aujourd’hui. Encore hier, c’était quelque part, une révolte de la part de ces joueurs d’avoir cette troisième place et ils l’ont tenu à cœur, et la façon ça été, ça été épique. Encore on disait que l’équipe du Cameroun ne s’entrainait pas pour les aux tirs au but, aujourd’hui on a gagné après les tirs au but. Les joueurs étaient révoltés par rapport aux critiques, parce qu’elles n’étaient pas fondées. Si on arrive à analyser le match de l’Egypte froidement et avec des chiffres et contre les faits, il n’y a pas d’arguments. C’est vrai, on a été supérieur à l’Egypte. Malheureusement, la séance des tirs au but ne nous a pas porté chance. Aujourd’hui on a démontré la force de caractère de ce groupe, on a vu jusque où le groupe peut aller et on a gagné aux tirs au but. Aujourd’hui, on ne peut pas me dire, est ce qu’on n’a pas travaillé les tirs au but, on les a toujours travaillés depuis le début

Journaliste – On peut dire que le Cameroun marque beaucoup de buts, comment est ce que vous avez pu en arrivez là?

Au niveau de notre style de jeu, on a privilégié beaucoup un football d’attaque, ça nous donne beaucoup de travail. Les joueurs, c’est le cas aujourd’hui. On a eu Toko, Abou qui marquent beaucoup mais aujourd’hui c’est Stephane Bahoken qui marque. Je suis très content de la façon dont ils s’entrainent, et de leur état d’esprit. Ce sont des excellents professionnels. Pour qu’on ait un grand volume offensif, au niveau des statistiques, on est l’équipe qui attaque le plus, on est l’équipe qui marque le plus, ça ne tombe pas du ciel, ça donne du boulot. Par contre, si on essaie d’attaquer plus, on prend le risque, par moment on crée des déséquilibres d’arrière, donc il faut qu’on arrive à trouver cet équilibre entre la défense et l’attaque pour avoir vraiment une équipe équilibrée. Moi, je suis très content que ces joueurs soient avec nous. Ils sont en total confiance. Stephane Bahoken, qui a marqué, ça nous ramène plusieurs solutions devant et ça privilégié notre système de jeu, qui est de jouer vers l’avant, jouer pour la gagne. On ne voit jamais un Cameroun qui joue et à défendre le résultat, bien au contraire, on va toujours de l’avant pour marque le plus de buts possible. Ça c’est notre philosophie, c’est notre stratégie

Journaliste – Est ce que vous comptez conserver votre boulot ?

Je vous demande pardon, moi je suis là pour parler football, et là c’est une question qui n’a rien à avoir avec le football et donc elle ne doit pas être posée à moi.

Journaliste – J’ai l’impression que le coach n’a pas répondu à la 2e question, je souhaiterais qu’il apporte une réponse à cette question, si le coach pense à des missions futures notamment la Coupe du Monde de Qatar et la CAN 2023 ?

Dans un futur proche, dans un mois et demi, on a un match des barrages de la Coupe du monde contre l’Algérie, moi en tant qu’entraineur, je vais faire mon travail, continuer à observer les joueurs et même ceux qui n’étaient pas là aujourd’hui et trouver des alternatives pour renforcer l’équipe, tout simplement. Donc nous continuerons à faire notre travail d’analyse et d’observation. Tant qu’on est au poste, on fera notre travail. On est professionnel, on essaie de donner le meilleur de nous-même pour cette équipe. Les garçons, comme vous les voyez, ce groupe vit bien et a encore démontré sa force de caractère et donc moi je super motivé pour aller de l’avant.

Propos recueillis par la journaliste, Dounia MESLI, Twitter : https://twitter.com/Mesli_Dounia

 


Articles récents