Europe Le port du voile dans le sport féminin: la France et la Fifa à couteaux tirés

Rapport tendu entre la France et la Fifa au sujet du port du voile dans le football féminin. Le ministère français des sports remet à sa place Joseph Blatter, le président de la Fifa. 

VoileInvité le week-end dernier de BeInSports, Sepp Blatter avait fermement prévenu la Fédération Française de Football qu’elle se devait de respecter l’autorisation de port du voile dans le foot féminin décidé par la Fifa. Mais, sur RTL, Thierry Braillard, récemment nommé secrétaire d’Etat chargé des sports, a renvoyé le président de l’instance mondiale du football à ses études, rappelant que la France n’avait pas à se voir donner des ordres sur ce thème.

« La position prise par la Fédération Française de Football et le président Noël Le Graët a notre entier soutien, car il faudra que Monsieur Blatter se rappelle que l’État français a fait part de son attachement aux valeurs de la République et que sur les terrains de sport les principes républicains s’imposent, et notamment le principe de laïcité. C’est la République qu’on défend en défendant la position de la Fédération Française de football. Les attachements aux principes de laïcité sont un pilier de notre constitution. Il apparaît normal que le gouvernement montre son attachement à la position défendue par la Fédération Française de football », a expliqué le Français, histoire de calmer Sepp Blatter dans ce dossier et cela même si la Fifa pourrait sanctionner la FFF sur ce dossier.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports