Basket-Ball NBA Finals: Andre Iguodala, historique MVP des Finals

andre iguodala

Toujours dans le cinq de départ depuis ses débuts dans la NAB, 2004-2005, Andre Iguodala (31 ans) a accepté sortir du banc pour sa seconde saison à Golden State. L’ailier (arrière) All-star a affiché une attitude exemplaire dans ce rôle de 6e homme que lui a confié le coach rookie Steve Kerr. Débutant également les playoffs en sortie de banc, Andre Iguodala a surpris plus d’un en décrochant le titre de MVP des Finals. C’est la première fois dans l’histoire de la NBA qu’un joueur qui a passé toute la saison en qualité de remplaçant décroche le trophée Bill Russell récompensant le MVP des NBA Finals.

Distinction inattendue, certes, quand on sait que la franchise d’Oakland à en son sein le MVP de la saison régulière Stephen Curry, ou encore Klay Thompson et Draymond Green. Mais Andre Iguodala a tout a fait mérité son titre de MVP des Finals. « Pour nous, c’est parfait que cette récompense aille à Andre (Iguodala) car il a sacrifié son rôle de titulaire dès le premier match de la saison », a réagi Steve Kerr premier coach rookie à être champion NBA. « Il n’avait jamais eu à sortir du banc dans toute sa carrière et il s’est sacrifié pour rendre Harrison (Barnes) meilleur, pour rendre notre banc meilleur. Quand un All-Star, un champion olympique -et du monde- vous dit ‘OK je vais sortir du banc’, ça donne le ton pour toute la saison. »

Plus régulière sur la série des Finals, que ses coéquipiers, et véritable poil à gratter pour un monumental LeBron James dans la série, André Iguodala a tourné en moyenne à 16,3 points à 52,1% dont 40% à 3-points, 5,8 rebonds, 4 passes et 1,3 interception.

Pour mettre fin à cette série à son 6e match. Steve kerr a dû modifier son système de jeu, titularisant l’Américain d’origine nigériane. Un choix qui s’est matérialisé par trois victoires de suite. Et pour le match du sacre, le MVP des finales a compilé 25 points, 5 rebonds, 5 passes et 2 interceptions inscrits pour aucune balle perdue. Andre Iguodala succède au palmarès du trophée Bill Russell a Kawhi Leonard.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS