Autres Sports Rugby-Afrique du sud : La candidature pour le mondial 2023 menacée

mbalula

L’Afrique du Sud ne sera-t-elle plus candidate pour l’organisation de la Coupe du monde de rugby en 2023 ? La question mérite d’être posée au regard de la sortie effectuée ce lundi par le ministre des Sports, Fikile Mbalula.

En effet, estimant qu’il n’y a pas suffisamment de joueurs de couleurs au sein de la sélection sud-africaine de rugby, le ministre a tout simplement menacé d’annuler la candidature de la Fédération nationale (SARU) à l’organisation du Mondial 2023.

« J’ai décidé de révoquer, avec effet immédiat, le privilège pour les fédérations sud-africaines d’athlétisme, de cricket, de netball et de rugby d’organiser et d’être candidates à l’organisation de tournois internationaux car elles n’ont pas atteint leurs objectifs de mixité raciale », a déclaré le ministre dans un communiqué, ajoutant qu’il réexaminera cette décision au regard des résultats (…) après la saison 2016-2017.

Dans le but de renforcer la mixité au sein de l’équipe nationale de rugby, le gouvernement sud-africain a demandé à la Fédération nationale d’y inclure de plus en plus de joueurs noirs. Par la suite, des engagements ont été pris par la Fédération pour se conformer à l’injonction du gouvernement. Mais d’après le ministre Mbalula, ces engagements n’ont pas été honorés.

« Ce que cela veut dire, c’est que nous ne soutiendrons aucune compétitions internationales, quelle soient importantes ou non, elles ne pourront pas avoir lieu ici. Parce que nous estimons que même s’il y a des progrès en termes de transformation des équipes, il y a encore beaucoup à faire au sein de ces fédérations », a fait savoir le membre du gouvernement sud-africain dans son communiqué. Un coup dur pour la nation arc-en-ciel qui, dans l’organisation du Mondial 2023 de rugby, est en concurrence avec la France, l’Irlande et l’Italie.

« L’étude des candidatures (pour le Mondial 2023) doit commencer le mois prochain et ne se terminera que l’année prochaine. Nous espérons d’ici là avoir le droit de participer », a fait savoir de son côté Jurie Roux, le président de la Fédération sud-africaine.

 

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com