Afrique CAN 2017 : Bénin-Guinée Equatoriale reporté au 12 juin

000_par8333130_0

Le Bénin doit en principe jouer contre la Guinée équatoriale, pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la CAN 2017. Initialement programmé ce dimanche 5 juin, le match Bénin – Guinée a été reporté au 12 juin. Cela, précise la CAF, si et seulement si l’Assemblée générale élective de la fédération béninoise de football se tient au plus tard le 11 juin. Si cette condition n’est pas satisfaite, le match sera purement et simplement annulé et la Commission d’organisation de la CAN statuera alors sur le cas.

La Confédération africaine de football (CAF) a en effet offert un sursis aux Ecureuils. La CAF a reporté du 5 au 12 juin le match face à la Guinée équatoriale, comptant pour le groupe C des éliminatoires de la CAN 2017. Ce délai d’une semaine est censée permettre à la Fédération béninoise (Fébéfoot) d’organiser des élections internes repoussées depuis plusieurs mois. La nomination d’un nouveau président à la Fébéfoot, au plus tard le 11 juin, est la condition sine qua non pour éviter que la CAF et la Fédération internationale (Fifa) ne reviennent sur la décision.

« Suite à la décision du Conseil de la FIFA qui a décidé ce 4 juin de « la levée conditionnelle de la suspension du Bénin », la Confédération Africaine de Football a décidé du report de la rencontre des éliminatoires de la CAN, Gabon 2017, devant initialement opposer le 5 juin, le Bénin à la Guinée Équatoriale. Ce match sera désormais disputé le dimanche 12 juin prochain, si et seulement si l’Assemblée générale élective de la fédération béninoise de football se tenait au plus tard le 11 juin. Si cette condition n’est pas satisfaite, le match sera purement et simplement annulé et la Commission d’organisation de la CAN statuera sur le cas. Telle est la substance de la correspondance du secrétaire général de la CAF adressée aux parties ce jour, » peut-on lire dans un communiqué sur le site de la CAF.

Sous le coup d’une suspension de la FIFA depuis le 10 mai, les Ecureuils vont néanmoins bénéficier d’une chance de ne pas voir leur match des éliminatoires de la CAN 2017 purement et simplement annulé. Mercredi, le tribunal de Porto-Novo a en effet levé l’ordonnance qui interdisait la tenue du congrès électif de la Fédération béninoise (FBF) et le scrutin devrait donc avoir lieu, condition sine qua non pour satisfaire la FIFA, qui a décidé d’accorder un délai de grâce aux Ecureuils.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com