Afrique CAN 2017 / Kalisto Pasuwa : « Je connais les points forts et faibles » de l’Algérie

pasuwa

Le Zimbabwe fait ses débuts dans la CAN 2017 ce dimanche face à l’Algérie. Dix ans que le Zimbabwe attendait avec impatience son retour en Coupe d’Afrique des Nations. Après deux participations de rang en 2004 (Tunisie) et 2006 (Egypte), les « Warriors », ont connu une longue traversée du désert. Le Zimbabwe traverse une crise économique importante et sa fédération (ZIFA) a accordé des primes médiocres aux joueurs, dont certains avaient refusé de participer à la CAN 2017. Mais les Warriors n’arrivent au Gabon démoralisés. Ils sont prêts à tenir tête aux Fennecs ce dimanche.

Le match contre l’Algérie s’annonce ardue mais le sélectionneur Kalisto Pasuwa compte bien jouer un mauvais tour à son adversaire du jour.

« J’ai mon idée sur l’équipe algérienne qui reste l’un des gros morceaux du continent. Je connais ses points forts et faibles. Je vais mettre mon dispositif tactique par rapport à l’adversaire avec l’objectif d’accrocher les Algériens, a indiqué Kalisto Pasuwa. Nous avons fait match nul face au Cameroun en match amical et nous ne voulons pas que l’on nous prenne à la légère », a ajouté le coach du Zimbabwe qui a étudié les points faibles et les points forts de chacune des équipes et des joueurs qu’il devra affronter.

Il s’agit de la troisième participation à la CAN pour le Zimbabwe après les éditions de 2004 et 2006, lors desquelles il a été éliminé à chaque fois au premier tour. Considérée comme l’un des « petits poucets » de la CAN 2017, les responsables de la fédération zimbabwéenne ont mis le paquet au niveau de la préparation pour mettre les joueurs de sa sélection à niveau et ne pas rentrer bredouille ou dernier de la classe.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com