Potins JO : la tricherie d’un nageur médaillé d’or

Cameron van der Burgh


Aux JO 2012, la liste des tricheurs commence par s’alourdir sans que le CIO ne lève le petiti. Certains pris sur le fait ont été exclus tandis que ceux qui le révèlent plus tard seront sans aucun doute épargnés par une certaine sentence. Cette fois, c’est un digne fils du continent noir qui est au milieu de la polémique.
Le nageur sud-africain Cameron van der Burgh n’aurait peut-être pas dû remporter la finale du 100 mètres brasse lors des JO de Londres. Et encore moins établir un nouveau record du monde dans la discipline…
La raison ? Van der Burgh a concédé avoir usé à plusieurs reprises d’un battement de jambes très spécial sous l’eau, qui lui aurait probablement valu une exclusion de la part des juges si ces derniers l’avaient pris sur le fait.
Le spécialiste des épreuves de brasse sur 50 et 100 mètres a clairement donné trois coups de jambes après le virage, alors qu’un seul coup est autorisé dans les règlements (voir photo en bas).
Pour sa défense, Cameron van der Burgh a affirmé que la plupart des nageurs utilisaient cette technique et qu’il avait préféré y avoir recours que de faire une croix sur quatre années de préparation intensive. Vu comme ça…

La tricherie de Cameron

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports