Afrique La Fédération ivoirienne de football saisit le TAS contre l’«acharnement» de la Fifa

Fédération Ivoirienne de Football

Le torchon brûle entre la Fédération ivoirienne de football (FIF) et la FIFA. Le football ivoirien est secoué par une crise depuis plusieurs mois. La période que traverse Augustin Sidy Diallo n’est pas la plus faste depuis son élection à la tête de la Fédération ivoirienne de football, en septembre 2011.

La Fédération ivoirienne de football (FIF) a annoncé samedi avoir saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour dénoncer l' »acharnement » de la Fifa qui a mené plusieurs audits auprès de la FIF sur fond de crise au sein de l’instance dirigeante du football ivoirien, nous rapporte l’AFP.

Malgré le refus de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) de se faire auditer par la FIFA, les mandants poursuivent leur mission dans le pays auprès des partenaires de l’instance dirigée par Sidy Diallo. Voyant que le clignotant est au rouge pour lui et son comité exécutif, l’enfant de Djekanou a décidé de saisir le Tribunal Arbitral des Sports (TAS).

«Ces trois dernières années, la FIF a fait le constat qu’elle est l’objet d’un acharnement de la part de l’instance internationale du football, la Fifa. Elle en veut pour preuve plusieurs audits successifs et rapprochés dont les derniers en date sont ceux des mois d’avril et de mai 2018», dénonce la Fédération dans un communiqué.

La Fédération ivoirienne connaît une crise de gouvernance aux ressorts complexes, que la Fifa tente de dénouer depuis plusieurs semaines notamment avec l’envoi d’auditeurs. La Fifa a annoncé jeudi avoir suspendu tout nouveau paiement ou virement à destination de la FIF en raison des difficultés rencontrées par des auditeurs, chargés notamment de vérifier la gestion d’Augustin Sidy Diallo, président de l’instance.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *