Autres Sports Togo: Lourde sanction pour le président de la fédération de boxe

Le CNO Togo (Comité national olympique du Togo) a eu la main lourde. Le Bureau exécutif de l’instance a décidé de « suspendre Tessilimi Toto, président de la Fetoboxe (Fédération togolaise de boxe) de toute activité liée à la gestion des associations sportives sur l’étendue du territoire pour un période de 5 ans« .

Il est reproché à M. Toto, élu il y a un an à peine, des dysfonctionnements au sein de sa fédération après que des athlètes aient participé à une compétition à l’extérieur du pays sans autorisation. Il s’agit du Tournoi de boxe de la Zone 2 organisé du 27 au 30 mars 2018 à Conakry en Guinée.

Malgré le refus notifié du Ministère en charge des Sports, Tevi Sylvain Adote, Directeur technique de la Fetoboxe et Komlangan Hounkpatin, pugiliste, s’y sont rendus.

Dans la même veine, M. Adote écope de 5 ans de « suspension de toute activité et fonctions de gestion au sein des associations sportives sur l’étendue du territoire togolais ».

De son côté, le boxeur Hounkpatin reçoit un avertissement.

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Depuis quand un Président d’un Comité Olympique a les prérogatives pour sanctionner un président de fédération?
    C’est au Togo qu’on voit que du no-sens. Le ministère qui a donné la délégation aux fédérations dit quoi?
    C’est à la fédération de sanctionner ses membres et non une instance extérieure

Comments are closed.