Afrique Ligue des Champions –WAC/ Sektioui : « Parfois il faut aussi ce facteur chance pour gagner »

Abdelhadi Sektioui

Le Wydad de Casablanca a été éliminé vendredi  soir de la Ligue des Champions. Les Rouges ont été accrochés à domicile par l’Entente Sportive de Sétif (ESS) (0-0). Les Algériens sont eux qualifiés après leur victoire au match aller (1-0).

Vendredi soir face à l’ES Sétif, pour le compte des quarts de finale retour de la Ligue des Champions, les Rouges ont tout fait sauf marquer. Outrageusement dominateurs, les joueurs d’Abdelhadi Sektioui ont tiré à 24 reprises vers les cages de l’ES Sétif, dont 10 tirs cadrés, mais le portier algérien Zeghba a toujours eu le dernier mot face aux attaquants du WAC.

Le Wydad de Casablanca a eu « beaucoup d’occasions dangereuses mais nous avons manqué d’efficacité, ce qui a nous a coûté l’élimination, a regretté l’entraineur Abdelhadi Sektioui, au terme du quart de finale de la Ligue des champions. Pour moi, ce match est le prolongement de la deuxième mi-temps de la première manche. Nous nous sommes créés plusieurs occasions sans parvenir à marquer », a analysé Sektioui en conférence d’après-match.

Et d’ajouter que l’équipe n’a rien laissé au hasard, mais « parfois il faut aussi ce facteur chance pour gagner ». Le coach n’a pas hésité à critiquer l’inefficacité de l’attaquant libérien William Jebor, « qui a raté pas moins de 6 occasions », quoique Sektioui dit « assumer toute la responsabilité de ce résultat, surtout que les joueurs ont donné le maximum. J’aimerais que les fans maintiennent leur soutien envers leur équipe (…) Je sais que les supporters sont extrêmement déçus, et je les comprends car je le suis également », a-t-il conclu.

 

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com