Afrique Suspendu et soupçonné de corruption, l’arbitre zambien Janny Sikazwe tente de se justifier

Comme nous vous l’avons indiqué, la Confédération Africaine de Football a décidé de suspendre l’arbitre zambien Janny Sikazwe. Cet arbitre avait dirigé la demi-finale retour de la Ligue des Champions africaine 2018 qui a opposé l’Espérance Sportive de Tunis à Primeiro de Agosto le 23 octobre dernier. La commission de discipline de la CAF a pris cette décision à cause de suspicions de corruption au vu de quelques actions litigieuses durant la rencontre. Il avait refusé un but aux Angolais synonyme de qualification.

Concernant, sa suspension, Janny Sikazwe a déclaré à filgoal qu’il a la conscience tranquille : « La CAF ne m’a pas contacté mais elle s’est adressé à ma fédération. Depuis, je n’ai pas suivi l’affaire et je ne sais pas ce qu’ont dit les responsables du club angolais. Je ne sais pas quand est-ce que je serai entendu et pourquoi la décision a été prise par la commission de discipline et non pas part le comité d’arbitrage. Le but refusé au Primeiro De Agosto ? Essayez de visionner l’action. Les joueurs se bousculaient et je les avais prévenus avant le corner. Tout le monde pense que j’ai refusé le but en raison d’une faute commise sur le gardien alors qu’elle était commise sur un défenseur espérantiste. Je trouve que ma prestation était bonne et j’en suis satisfait ».

Janny Sikazwe sera entendu par les membres de cette commission avant toute prise de décision. L’arbitre zambien a été, entre-temps, suspendu provisoirement de toute activité liée au football jusqu’à son audition par la Commission de Discipline de la CAF.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Très bien j’espère que sa arrivera à l’arbitre qui a arbitré Maroc /Comores

Comments are closed.