Foot Afrique Ballon d’Or : Le journaliste Adam Kalil de la Côte d’Ivoire explique pourquoi il n’a pas voté Sadio Mané

Tout comme d’autres journalistes du continent, Adam Kalil de la Côte d’Ivoire n’a pas voté pour Sadio Mané pour le Ballon d’Or 2019. Et il ne comprend pas pourquoi lui et d’autres confrères sont critiqués pour n’avoir pas porté leur choix sur le Sénégalais.

Interrogé par Vibe Radio, Adam Kalil a expliqué pourquoi son choix ne s’est pas porté sur Sadio Mané, mais plutôt Alisson Becker

 « Comme choix n°1 j’ai coché Alisson Becker, le portier de Liverpool. En seconde position, Sadio Mané, 3e Virgil Van Dijk, 4e Marhez et 5e Mbappé. Le portier Brésilien de Liverpool a remporté la Champions League, la Copa America avec le Brésil, il a été le meilleur gardien de but des championnats européens. Les gardiens de buts malheureusement occupent un rôle ingrat, les joueurs de champs font souvent de l’ombre à ces derniers qui ont un rôle capitale dans la performance de leur équipe. Je n’ai donc pas opté pour Sadio Mané parce que pour moi Mané doit s’imposer d’abord sur l’échiquier africain, notamment la compétition majeure qu’est la CAN et cela n’est pas encore le cas. Il n’a pas remporté la CAN, il n’était pas non plus le meilleur joueur de la compétition. La 4e place, c’est un rang conforme à ses qualités actuelles, il faut l’accepter, parce que c’est la deuxième fois qu’un Africain occupe un tel rang honorable après Drogba », a laissé entendre le journaliste ivoirien dans des propos relayés par Afrik Infos Sport.

Tout en estimant que son vote a été objectif, le journaliste ivoirien s’insurge contre les inconditionnels de Sadio Mané.

« Ecoutez, le choix du ballon d’or, ce n’est pas un vote clanique ou communautaire, il faut que les Africains retirent cette idée de la tête. Il ne s’agit pas de dire comme on est Africain on doit voter le joueur représentant l’Afrique. Le ballon d’or est régi sur des critères objectifs. Que les gens sortent de l’émotion », a t-il déclaré.

Pour Adam Kalil, il est injuste de voir des gens taxer le choix du Ballon d’Or 2019 de scandaleux.

 « Il faut sortir dans cette forme de victimisation. En 2012, Drogba est finaliste malheureux de la CAN. Il est vainqueur de la ligue des champions après avoir scoré aux ultimes instants du match. Il marque le tir au but victorieux qui donne la coupe, la ligue des champions à Chelsea. Toutefois les Africains ne se sont pas autant émus quand Drogba n’a pas gagné le ballon d’or. Il en est de même pour Eto’o et Yaya Touré à qui on pouvait revendiquer des ballons d’or autant. Pour moi, Messi a été le meilleur au regard de ces performances reconnues dans les 4 coins du monde, il faut le reconnaître et accepter cela », a précisé le journaliste correspondant que canal + à Abidjan au micro.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

7 Commentaires

  1. Ton zebe

  2. Aboubacar Diaby

    On s’en tape de cette justification débile Comme si Messi a remporté la copa en 2019 ou la champions league et se servir de Drogba pour se justifier est encore lamentable. Si ce monsieur connaissait vraiment les coulisses du ballon d’or il ne parlerait jamais de communautaire car tout est communautaire dans ce vote depuis toujours .
    Parlant de coupe D’Afrique parmi les 20 derniers gagnants Messi a 6 ballons d’or est-ce combien de copa ? Tu me diras 6 , 4 ou 2 Alors t’es juste une honte, Ronaldo 5 ballons d’or combien d’euro ? GEORGE WEAH combien de CAN il a joué au final t’es juste un ignorant

  3. Cheikh Diop

    IL est plus qu’un ignorant et un faible.En plus il ne connait pas le football.
    Un homme comme lui ne merite pas d’etre ecoute car les europeens ne votent que pour les europeens ;les sud-americains font de meme.
    Pouvez-vous expliquer Mr Kalil le choix qui a ete porte sur Mr George whea years ago?.
    Est-ce qu’il a jamais gagne le championat d’Afrique avec le liberia?
    Vous etes un peu jaloux du senegalais comme vous l’avez toujours ete.
    Est-ce que vous connaissez le football mieux que Messi ou Eden hazard;eux qui ont porte leur choix sur Mane?
    Domage que le ridicule ne tue pas Mr Kali.

  4. Je voudrais juste dire à ce journaliste qu’il est une honte pour sa corporation d’abord et pour toute l’Afrique en général. Qu’il me dise combien de fois Messi ait remporté la Copa America ou la Champions League pour avoir remporté 6 fois le ballon? Où combien de fois Christiano Ronaldo a remporté l’Euro avec le portugual pour être 5 fois ballon d’or? Est ce qu’il veut comparer Drogba à Sadjo Mané?
    Qu’il se taisent s’il n’a rien à dire et qu’il sache que le milieu footballistique est le plus corrompu de la planète terre et que lui en est un.

  5. Rien à foutre de sa justification et honte à lui

  6. Kamil Jubran

    Il me fait rire Mr Adam Kalil. Qui d’autre que lui est sorti du “vote clanique”. Pas les journalistes d’Europe surtout. Tout est “contradictions” dans ses propos. Il dit que Messi mérite amplement le ballon d’or alors que lui, en premier ne l’a même pas placé 5ème dans son vote. Et puis que fait Mbappé dans ses choix ? Qu’a t-il remporté en 2019 ? Quels ont été ses exploits à part d’être détenteur d’un titre de champion de France dans le championnat le moins relevé d’Europe dans une équipe bâtie à coups de milliards de dollars ? Non, Mr Kalil, fait comme tous les autres, dans le vote “du coeur” sinon il n’aurait pas ressorti la mésaventire de Drogba, son compatriote, pour justifier l’affront qui a été fait à Sané.
    Sadio Mané, sur la base des seuls critères dévolus à ce trophée, est le ballon d’or 2019. On le donne à une star mondiale pour la totalité de son oeuvre. Ce n’est pas juste. Que les africains se consolent avec la “sucette” donnée à un ancien joueur d’Afrique pour animer la soirée. Pauvres de nous.

  7. karim sanogo

    Mais ces gens qui se permettent de traiter ce journaliste d’ignorant ou de jaloux sont ils conscients de leur propos, pourquoi un ivoirien serait jaloux d’un sénégalais je n’arrive pas à comprendre tous ces africains qui réflechissent en terme de communautarisme le sport est universel et seulement les compétences doivent être de mise on peut ne pas être d’accord avec ses arguments mais voir de la jalousie ou évoquer le communautarisme c’est être ridicule

Comments are closed.